Le Marathon de Paris 2024 rend hommage à la « Marche des femmes »

SandrineGAYET

Le marathon des Jeux olympiques de Paris 2024 passera dans les Yvelines. Son tracé, exigeant, s’inspire de la fameuse  « Marche des femmes » qui a eu lieu les 5 et 6 octobre 1789. Pour la première fois, c’est le marathon féminin qui clôturera les épreuves, le 11 août 2024. 

marathon paris 2024

Hommage aux femmes

« Nous avons voulu connecter ce marqueur des Jeux à un défi majeur de l’époque, l’égalité entre les femmes et les hommes », indique Tony Estanguet, président du comité d’organisation . Le tracé a été inspiré de « marche des femmes » d’octobre 1789 de Paris à Versailles.

Les organisateurs ont voulu rendre hommage à un moment clé de l’Histoire de France et de la Révolution Française : la marche des femmes sur Versailles du 5 et 6 octobre 1789.

Cette marche est un événement populaire, féminin et révolutionnaire qui a marqué l’Histoire de la France contemporaine et qui a vu plusieurs milliers de femmes marcher sur Versailles pour ramener le roi et sa famille à Paris, alors que la famine guettait la capitale. Louis XVI ne quittera ensuite plus jamais Paris, et signera notamment la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, ce qu’il refusait de faire jusqu’ici.

Deux cent trente-cinq ans plus tard, les marathoniennes et marathoniens reprendront le chemin de ces 7 000 personnes affamées, majoritairement des femmes, qui ont entrepris en pleine Révolution française d’aller réclamer au roi des droits, des armes et du pain.

« Le marathon a une place à part dans l’univers des Jeux, par sa dimension historique. Il était inscrit au programme de la première édition, en 1896 ! déclare Jean-Philippe Gatien, directeur des sports à Paris 2024.

Une marche qui a tout changé

Initialement, la journée du 5 octobre 1789 débute par un rassemblement des femmes sur la place de Grève, devant l’Hôtel de Ville de Paris, pour interpeller la Commune sur la famine qui touche les Parisiens et les Parisiennes. Un appel est lancé pour faire part des revendications directement au roi. La foule, constituée de milliers de personnes, surtout des femmes, se met en marche vers Versailles.
Ces demandes étaient autant économiques (révolte frumentaire liée à la demande de pain, à laquelle le roi répond favorablement) que politiques : exigences de ratification des décrets relatifs à la Constitution et à la Déclaration des droits.
A l’aube du 6 octobre 1789, le château de Versailles est envahi. En fin de matinée, le roi et sa famille quittent Versailles pour Paris, escortés par la foule.
Ces journées ont pour conséquence immédiate le déplacement du centre politique de la France de Versailles à Paris. Elles ont aussi été marquées par la ratification par le roi de la Déclaration des droits de l’homme et du principe de la Constitution.

Les femmes s’élanceront en dernier, une première !

Pour la première fois dans l’histoire des Jeux olympiques, c’est le marathon féminin, une épreuve inscrite au programme depuis 1984 et les JO de Los Angeles, qui ponctuera les épreuves d’athlétisme, le dimanche 11 août 2024, jour de la cérémonie de clôture des premiers Jeux paritaires (autant d’hommes que de femmes engagés sur l’ensemble des épreuves).  Le marathon hommes aura lieu la veille, le samedi 10 août.

« C’est un symbole extrêmement fort pour l’histoire que l’on souhaite raconter à travers ces Jeux autour de la place des femmes », souligne Michael Aloïsio, porte-parole du comité d’organisation.

Le Marathon de Paris 2024, historique, passera par les Yvelines

Le Marathon de Paris 2024, historique, passera par les Yvelines © BNF

438 mètres de dénivelé positif

Après un départ depuis l’Hôtel de Ville de Paris et plusieurs kilomètres le long des quais de Seine, le tracé traversera le département des Hauts-de-Seine (Boulogne-Billancourt, Sèvres, Ville-d’Avray) jusqu’au château de Versailles. Les coureurs passeront ensuite par Viroflay pour repasser dans les Hauts-de-Seine (Chaville, Meudon, Issy-les-Moulineaux) pour retrouver la Seine et Paris jusqu’à l’esplanade des Invalides, arrivée des 42,195 km.
Le tracé se veut particulièrement exigeant avec plusieurs côtes pour un dénivelé positif de 438 m, plus important que sur la plupart des grands marathons actuels.