La « violoncelliste-soignante » Claire Oppert au Musée Maurice Denis

SandrineGAYET

Claire Oppert donne des concerts dans le monde entier. Ce qui distingue cette virtuose de Saint-Germain-en-Laye, c’est le pouvoir apaisant de son violoncelle sur les autistes, les personnes atteintes de démence et les patients en fin de vie. Marraine de l’exposition « Femmes » du Musée Maurice Denis, vous pourrez l’écouter samedi 3 décembre 2022, pour la journée mondiale du handicap. Portrait.

la musique vivante peut soulager les douleurs les plus intenses des patients et avoir un impact bénéfique sur les équipes soignantes et les proches.

Dans le salon chaleureux, le violoncelle fabriqué en 1749, est là, près de la bibliothèque. C’est son « vieux compagnon », son souffle, sa voix. Elle se prête au jeu de l’interview tout en jouant du Schubert, Bach, Vivaldi…

« Ma première rencontre, quand j’avais huit ans avec le violoncelle a été un véritable coup de foudre. Le timbre du violoncelle m’a parlé».

Claire a grandi dans une famille de médecins et d’artistes. A 18 ans, elle hésite entre des études de médecine ou de musique. A 23 ans, diplôme de philosophie en poche, elle entre au prestigieux conservatoire Tchaïkovski de Moscou. «L’école de la perfection et, parfois, de l’humiliation », dit-elle.

L’effet de sa musique sur les autistes

Une envie ne la lâche pas, une intuition grandit en elle. Pourquoi ne pas concilier musique et soins, devenir « musicienne-docteure ». Sa rencontre en 1996 avec Howard Buten, le psychologue clinicien et clown américain va changer sa vie.

«Il m’a accordé sa confiance en m’invitant à jouer pour les jeunes autistes de son Centre de jour Adam Shelton à Saint Denis. Il m’a assuré que ce que je faisais ouvrait des chemins nouveaux. C’est en grande partie grâce à lui que je suis là où je dois être aujourd’hui ».

Je suis « violoncelliste-soignante »

Aujourd’hui, Claire Oppert se produit dans le monde entier, donne des cours de violoncelle à la Musica Mundi School en Belgique et joue pour les malades en fin de vie dans des unités de soins palliatifs.
Diplômée de la faculté de médecine de Tours en art-thérapie, elle a démontré par des études cliniques que la musique vivante peut soulager les douleurs les plus intenses des patients et avoir un impact bénéfique sur les équipes soignantes et les proches.

« La musique touche à l’essentiel en chacun de nous. Elle mêle sensibilité, créativité, ouverture aux émotions et aux sensations.».

« La musique touche à l’essentiel en chacun de nous. Elle mêle sensibilité, créativité, ouverture aux émotions et aux sensations.». Photo Nicolas Duprey/CD78

Naissance du « pansement Schubert »

Il y a dix ans, une femme, à l’étage des résidents déments dans un Ehpad, se débat. Deux infirmières tentent de lui faire un pansement. La vieille dame a mal mais elle se détend subitement lorsque Claire (sur une fulgurance ?), joue pour elle le thème de l’Andante du Trio de Franz Schubert. L’effet est si radical que les médecins lui demandent de revenir pour le prochain « pansement Schubert ».

« Quand les patients reçoivent la musique orientée dans une visée thérapeutique, on voit leur état se transformer, s’améliorer. Leur ressenti de la douleur et leur anxiété diminuent, ils montrent un désir de mobilité, d’expression et de partage. La musique permet de communiquer, même avec des personnes non conscientes. C’est une de ses forces ».

Et la générosité, l’empathie et la joie de vivre de cette violoncelliste-soignante hors du commun, apportent aux familles et aux soignants, sérénité, sourires et consolation.

Réservez vos billets pour son concert au Musée Maurice Denis le 3 décembre 2022 !

A lire : Le Pansement Schubert, Denoël, 208 p., 16 €.

Où retrouver prochainement Claire Oppert à Saint-Germain-en-Laye :

-  8 mars 2023 – Musée départemental Maurice Denis : Déambulation musicale et poétique dans les salles du Musée à l’occasion de la Journée internationale pour les droits des Femmes – Trio musical et surprises….

-  31 mars 2023 – Théâtre Alexandre Dumas : Musiciens, philosophe, médecin et comédien se rencontrent autour du Pansement Schubert : quand la musique rencontre le soin. Plus d’informations ICI