Dans le Mantois, tous les patrimoines mis à l’honneur pour les JEP

Le canton de Mantes-la-Jolie se plie en quatre pour les Journées du Patrimoine 2018 en proposant un programme rassemblant patrimoine rural, art contemporain et musique. Les mélomanes ont rendez-vous dans le Mantois Deux concerts gratuits seront proposés samedi 15 septembre à Mantes-La-Jolie et Andrésy par l’Orchestre de L’Alliance et son chef Pejman Memarzadeh, accueillis depuis […]

Cet article fait partie du dossier: Les Journées du Patrimoine 2018 dans les Yvelines

Le canton de Mantes-la-Jolie se plie en quatre pour les Journées du Patrimoine 2018 en proposant un programme rassemblant patrimoine rural, art contemporain et musique.

Orchestre de l'Alliance © J-C Guilloux

Orchestre de l’Alliance © J-C Guilloux

Les mélomanes ont rendez-vous dans le Mantois

Deux concerts gratuits seront proposés samedi 15 septembre à Mantes-La-Jolie et Andrésy par l’Orchestre de L’Alliance et son chef Pejman Memarzadeh, accueillis depuis 2017 en résidence territoriale sur la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise, en partenariat avec le Département des Yvelines.

Quoi de plus festif que Mozart avec deux de ses plus beaux chefs-d’œuvre orchestraux et concertants la Symphonie concertante et la Symphonie n°40, pour célébrer le patrimoine ? Pour compléter ce programme, l’orchestre interprétera l’ouverture d’Olympie, musique haletante et envoutante composé par Joseph Martin Kraus, un quasi jumeau du maître de Salzbourg  (né et mort à quelques mois de Mozart)… Hugues Borsarello, l’un des plus grands mozartiens actuels, sera le violon solo de ce concert.

Joseph Martin Kraus, Olympie – ouverture
Wolfgang Amadeus Mozart, Symphonie concertante pour violon, alto en mi bémol majeur, K.364  Wolfgang Amadeus Mozart, Symphonie n°40 en sol mineur, KV. 550
Soliste : Hugues Borsarello, violon – Adrien Boisseau, alto

Samedi à :
17h30 : Tour Saint-Maclou à Mantes-la-Jolie
21h : Eglise Saint-Germain d’Andrésy

IngérnierY et l’art contemporain

1%_Mantes-la-VilleDès les jeudi 13 et vendredi 14 septembre, en lien avec l’opération « Les Enfants du patrimoine », l’agence départementale IngénierY, qui a en charge depuis 2017 la déclinaison de la politique départementale de sauvegarde et transmission des patrimoines, proposera aux élèves des collèges Les Plaisances à Mantes-la-Ville et Darius Milhaud à Sartrouville de découvrir les œuvres contemporaines commandées par le Département dans le cadre du 1% artistique.

Le jeudi 13 septembre au collège Darius Milhaud à Sartrouville : de 9h30 à 16h Slobodan Bijeljac, auteur de la mosaïque « la création du monde », viendra exposer son travail aux collégiens à 15h.

Le vendredi 14 septembre au collège Les Plaisances à Mantes la Ville : de 9h30 à 11h30 Aurore Gauthier, médiatrice du patrimoine, présentera aux collégiens « le flûtiste », une sculpture de granit et de bronze de Bernard Vié.

Ces présentations ne sont pas ouvertes au public et sont à destinations exclusive des collégiens et du corps enseignant.

Le patrimoine rural à l’honneur

Le Département s’engage pour la préservation du patrimoine yvelinois au travers d’un dispositif inédit en partenariat avec la Fondation pour la Sauvegarde de l’Art Français et l’agence IngénierY.

Le Département des Yvelines mène depuis plus de 20 ans, une politique active de restauration du patrimoine. C’est dans ce contexte que sera dévoilé le tableau « L’Adoration du Sacré-Cœur » replacé à cette occasion dans l’église de Perdreauville. Cette œuvre de la fin XVII e ou début XVIIIe siècle a été restaurée grâce à l’aide du Département (travaux mis en œuvre par l’agence départementale IngenierY).

Le tableau de l’église Saint-Martin de Perdreauville semblait perdu. Détaché de son support, il était devenu illisible par l’opacification du vernis. A l’occasion de la pose de papier sur la surface pour éviter le détachement de la couche picturale, la qualité de la peinture a pu être évaluée. Ainsi, la restauration entreprise en 2017 a révélé une représentation caractéristique de la dévotion de la fin du XVIIe siècle et du XVIIIe siècle : L’adoration du Sacré-Cœur  avec des coloris raffinés.