Une gestion responsable des deniers publics

La rédaction

Le redressement des finances publiques impose aux Territoires de lourds sacrifices. Dans les Yvelines, il a fallu absorber une perte de ressources proche de 200 M€. Mais le contexte ne doit pas pour autant être synonyme d’immobilisme. En 2017, l’Assemblée départementale a fait le choix responsable de maintenir un haut niveau d’investissement, tout en demeurant […]

Cet article fait partie du dossier: 2017/2018 : Quels sont les projets de votre Département ?

Le redressement des finances publiques impose aux Territoires de lourds sacrifices. Dans les Yvelines, il a fallu absorber une perte de ressources proche de 200 M€. Mais le contexte ne doit pas pour autant être synonyme d’immobilisme.

En 2017, l’Assemblée départementale a fait le choix responsable de maintenir un haut niveau d’investissement, tout en demeurant le Département le moins dépensier et le plus innovant. D’ici la fin de l’année, les dépenses de fonctionnement auront baissé de près de 3 M€ tandis que les dépenses d’investissement auront augmenté de plus de 13 M€. Des investissements nécessaires pour les Yvelinois, leur qualité de vie, l’amélioration du service public et l’attractivité du territoire, laquelle est souvent source de retombées économiques concrètes.

En 2017, les Yvelines resteront le département de France dont la dépense de fonctionnement est la plus faible : 665 € par an /habitant

gestion du budget

4 projets emblématiques : 

1. Eole, l’avenir s’ouvre à l’ouest : Le prolongement du RER E vers l’ouest est en n sur les rails. Les travaux ont commencé cet été et dureront jusqu’en 2024. Ils permettront de relier Mantes-la-Jolie à La Défense en 40 minutes. Le chantier génère 30 000 emplois directs auxquels s’ajoutent 30 000 emplois indirects et 20 000 emplois induits.Pour le développement du territoire, l’emploi, la scolarité ou la santé, Eole aura un impact très positif sur la Vallée de Seine. Ainsi, pour adapter les pôles gares qui recevront le RER E, un travail en partenariat avec la Communauté Urbaine Grande Paris Seine & Oise va être mis en place dès 2018 (restructuration d’équipements, de services, de logements, etc.).
2. Le tram 13 Express : Le projet Tangentielle Ouest, aujourd’hui dénommé Tram 13 Express, est un projet de tram-train entre Saint-Cyr-l’Ecole et Achères, via Poissy. Il consiste à prolonger la grande Ceinture Ouest, en service depuis 2004 entre Saint-Germain-en-Laye Grande Ceinture et Noisy-le-Roi. Cette ligne viendra renforcer les liaisons nord-sud du département pour offrir un meilleur maillage du territoire. Poissy deviendrait un nœud multimodal avec la création d’une station à la gare, permettant une liaison avec les RER A et RER E. La mise en service de la 1re phase du Tram 13, de Saint-Cyr-l’Ecole à Saint-Germain-en-Laye, interviendra en 2020. La mise en service de la seconde phase, entre Saint-Germain-en-Laye et Achères, est prévue à l’horizon 2025.
3. Le doublement de la RD30 à Plaisir : C’est un projet de plus de deux ans et demi qui va voir le jour d’ici la n d’année. La RD 30, à Plaisir et Elancourt, va être entièrement doublée et aménagée sur 3,8 km, de la RN 12 au giratoire du petit Saint- Cloud. Un projet ambitieux, entamé en janvier 2015, qui va permettre à cet axe entièrement saturé avant les travaux de fluidifier considérablement le trafic.
4. Le collège innovant à Mantes-La-Jolie : Il ouvrira ses portes en 2019 à Mantes-la-Jolie, dans le quartier du Val Fourré situé en Réseau d’éducation prioritaire (REP+). L’objectif est d’offrir un cadre optimisé pour le développement d’une pédagogie innovante, fondée sur le désir d’apprendre et centrée sur l’acquisition des savoirs essentiels, à un rythme adapté à chaque élève.D’une capacité de 600 élèves, le collège innovant développera l’apprentissage par l’autonomie et le travail de groupe. Cette démarche inédite associe le Conseil départemental à la Direction des Services départementaux de l’Education Nationale, la Délégation académique au numérique, des experts qualifiés et des spécialistes.