Contrat départemental équipement : un appui décisif aux collectivités

Nicolas Théodet

Les communes de plus de 2 000 habitants sont aussi confrontées au désengagement de l’État. C’est pourquoi le Conseil départemental les accompagne avec les contrats dédiés à l’équipement. En enfilant son écharpe de maire de Coignières, Didier Fischer s’est engagé à réhabiliter les équipements publics de sa commune. Un projet d’autant plus complexe avec la […]

Cet article fait partie du dossier: Le Département, 1er partenaire des communes

Les communes de plus de 2 000 habitants sont aussi confrontées au désengagement de l’État. C’est pourquoi le Conseil départemental les accompagne avec les contrats dédiés à l’équipement.

En enfilant son écharpe de maire de Coignières, Didier Fischer s’est engagé à réhabiliter les équipements publics de sa commune. Un projet d’autant plus complexe avec la baisse des dotations de l’État pour le fonctionnement de la commune. « On a perdu près de 800 000€ de revenus depuis 2014, c’est énorme ! Cela pèse dans nos finances », explique le maire. Ce qui n’a pas empêché cette commune du centre yvelinois de faire des travaux sur sa résidence pour seniors, son groupe scolaire Marcel Pagnol, la scène de son théâtre, son cimetière, et pour le réaménagement d’un parking.

Le Conseil départemental, un accompagnateur

Des opérations rendues possibles par la bonne gestion du budget communal. « Notre commune est atypique avec près de 800 entre¬prises pour 4 500 habitants, ce qui nous permet d’amortir en partie ces baisses », reprend Didier Fischer, qui précise néanmoins que le Conseil départemental joue un rôle primordial dans le dynamisme des communes grâce aux contrats départementaux. Ces derniers correspondent à 30 % du prix hors taxes des travaux, sur un plafond situé à 2M€. Soit un versement maximum de 600 000€ de la part du Département à ses collectivités territoriales. Un véritable outil pour les communes.

« Le Département est un véritable accompagnateur. Pour Coignières, c’est une évidence », détaille Didier Fischer,

qui ajoute que les équipements qui bénéficient de cette subvention sont « structurants pour la ville. Sans cette aide, on n’en ferait pas autant et aussi vite. »
Le contrat départemental équipement concerne les communes allant de 2000 à 25 000 habitants, soit près de 40 % des communes du territoire. Nombre d’entre elles vont encore bénéficier de cette aide avant la fin de l’année de 2019. Saint-Rémy-lès-Chevreuse, Ablis, Andrésy, Carrières-sous-Poissy, Chanteloup-les-Vignes, Neauphle-le-Château, ou encore Orgeval.

« Les habitants attendent ces changements. Grâce au Département, nous pouvons y répondre », conclut le maire.