Sabre exalte l’art de la table

Sandrine GAYET

Francis Gelb et son épouse Pascale chamboulent depuis 1993 les plans de table traditionnels. Ces entrepreneurs d’Aigremont réinventent des objets simples de notre quotidien : les couverts. Leurs collections bigarrées font pétiller les tables du monde entier, dont celle des Obama !

Cet article fait partie du dossier: Les Yvelines préparent Noël

Francis Gelb et son épouse Pascale chamboulent depuis 1993 les plans de table traditionnels. Ces entrepreneurs d’Aigremont réinventent des objets simples de notre quotidien : les couverts. Leurs collections bigarrées font pétiller les tables du monde entier, dont celle des Obama !

IMG_7421

Issu d’une lignée d’orfèvres, Francis Gelb s’est émancipé de l’argenterie pour se lancer dans l’inox et le carbone. Un pari fou tant sa vision des arts de la table était avant-gardiste quand il a fondé Sabre Paris. Et l’espace de création étroit : un manche de couteau ne fait guère plus de 12-13 cm selon les pays, alors le réinventer demande un sacré remue-méninge.

« Il faut oublier l’objet sinon l’inspiration ne vient pas » concède Francis Gelb.

portrait gelb

 

Pour nourrir leur créativité les Gelb voyagent partout, s’abreuvent de paysages, de couleurs et de motifs qui émaillent leurs collections : écaille de tortue, bambou ou paille incrustée, toile de Jouy, Liberty ou carreaux Vichy, les formes insufflent un art du « mix and match » qui fait mouche. Les rayures berlingots, les pois, les fleurs et damiers se déclinent en une palette arc-en-ciel à croquer, douce ou tonique.

 

 

Cinq savoir-faire par couvert

Les meilleurs artisans de Thiers et d’Italie travaillent avec l’entreprise d’Aigremont. Ce que l’on ignore quand on tient une de leur fourchette, cuillère ou couteau c’est que pas moins de cinq artisans œuvrent : de l’estampage du métal aux façonnages et polissages des manches, de l’affûtage des lames aux assemblages et avivages de pièces, toute la tradition se courbe sur leurs couverts. Les manches sont en acrylique et teintés dans la masse afin qu’ils restent toujours brillants. Chaque création porte en elle « l’âme Sabre » que Francis Gelb résume en trois mots : « joyeuse, simple et élégante. »

 

1200 références au catalogue

Sabre Paris emploie une vingtaine de personnes et réalise un chiffre d’affaires de près de 5 millions d’euros. L’entreprise exporte 50% de sa production dont la moitié aux Etats-Unis. Si elle a gardé quelques boutiques, dont celle de Saint-Germain-en-Laye, Sabre travaille essentiellement à la commande par internet. Sabre lance deux collections par an et a déjà écoulé près d’un million de couverts dans le monde.