Renault-Flins recrute, le Département se réjouit

BenoitDesavoye

L’usine de Flins du groupe Renault va recruter 120 personnes en 2016. Cette annonce confirme le dynamisme retrouvé d’une filière automobile soutenue par le Département des Yvelines depuis la crise de 2008.

Renault Flins - Département ferrage - Photo A. La Rocca Groupe Renault

Crédit : A. La Rocca – Groupe Renault

En pleine métamorphose depuis l’été dernier – avec un investissement de 100 M€ sur trois ans pour moderniser son site – l’usine Renault de Flins annonce, mercredi 24 février 2016, qu’elle va recruter 120 CDI en 2016. Ce recrutement, qui fait suite aux 116 embauches de 2015, est une bonne nouvelle pour l’emploi dans les Yvelines. C’est aussi un nouveau signe positif envoyé par la filière automobile.

L’usine de Flins symbolise ce dynamisme retrouvé, avec 150 000 véhicules – Clio et Zoé – produits en 2015, contre 120 000 en 2014. Et en attendant l’arrivée de la nouvelle Nissan Micra fin 2016, sur la base d’un volume en année pleine de 130 000 véhicules. Le site yvelinois va quasiment doubler sa capacité de production. Avec les travaux de grande ampleur menés l’été dernier et cet hiver, Flins entre dans la classe des usines les plus performantes d’Europe.

L’usine de Flins bénéficie de la stratégie du groupe Renault, qui a choisit d’investir pour pérenniser le site. Une stratégie saluée par le Département qui a soutenu le groupe Renault, comme toute la filière automobile depuis la crise de 2008.

Premier département de l’automobile en France, avec 45000 salariés et 150 entreprises, les Yvelines mènent une politique volontariste pour maintenir leur rang. Depuis 2008, le Conseil départemental a par exemple investi 26,5 M€ dans des aides aux projets collaboratifs de R&D labellisés par les pôles de compétitivités, des aides directes à la R&D, et des aides à l’investissement productif des PME.

 

 

Le communiqué de Renault-Flins du mercredi 24 février 2016 :

L’usine de Flins recrute 120 personnes et facilite l’embauche en CDI des intérimaires sans diplôme

 

  • L’usine Renault de Flins a annoncé ce jour en comité d’établissement le recrutement de 120 CDI en 2016.
  • Ces recrutements qui font suite aux 116 embauches en CDI en 2015, font partie des 1 000 recrutements annoncés pour 2016 en France, dont la moitié aura lieu sur les sites industriels et de logistique.
  • Afin de faciliter l’accès à un CDI pour les intérimaires sans diplôme, l’usine met en place un dispositif de formation innovant
  • L’usine Renault de Flins construit ainsi son avenir en renforçant ses effectifs et ses compétences.
  • Mercredi 24 février, la direction de l’usine Renault de Flins a annoncé à son comité d’établissement et aux salariés, l’embauche de 120 collaborateurs en CDI en 2016.

Lors de la signature, le 13 mars 2013, du « Contrat pour une nouvelle dynamique de croissance et de développement social de Renault en France » signé par 3 organisations syndicales (CFDT, CFE-CGC et FO), Renault avait pris l’engagement de procéder à 760 recrutements en deuxième partie de l’accord.

Le recrutement de 2 000 personnes en CDI entre 2014 et 2016 est une preuve du succès des mesures concrètes prises depuis 2013, qui permettent aujourd’hui d’accompagner la croissance du Groupe et de préparer l’avenir.

Les 120 recrutements en CDI concerneront essentiellement des postes d’opérateurs et s’adresseront à des candidats titulaires d’un CAP ou d’un Bac Pro, mais également, cette année, à des candidats, intérimaires sur le site, n’ayant pas le diplôme requis (CAP) par l’intermédiaire d’un dispositif de certification innovant.

En effet, l’usine ouvre une formation CQPM* « Equipier autonome de production Industrielle » destinée spécialement aux intérimaires travaillant sur le site. Construit en partenariat avec l’Aforp et les entreprises de travail temporaire, il s’agit d’un dispositif qui concernera dans un premier temps 20 candidats dès le mois de mars pour un recrutement effectif en juin.

L’usine de Flins prépare ainsi son avenir en renforçant ses effectifs et ses compétences, notamment pour accueillir la production de la nouvelle Nissan Micra dès la fin 2016, sur la base d’un volume en année pleine de 130 000 véhicules. Ces volumes viendront s’ajouter à la production de deux modèles actuellement fabriqués sur le site, Renault Clio et ZOE.

Les candidats peuvent d’ores et déjà postuler sur https://group.renault.com/travailler-chez-renault/nous-rejoindre