Les Etangs de Bonnelles vont devenir une Réserve Naturelle Régionale

LudovicVincent

L’assemblée départementale s’est prononcée en faveur du classement des Etangs de Bonnelles en Réserve Naturelle Régionale au cours d’une séance qui comportait trois autres délibérations relatives à l’environnement.

etangs de Bonnelles

Réserve naturelle des étangs. Photo : CCPFY

Sollicité par la Région Ile-de-France, le Département a émis un avis favorable au projet de la commune de Bonnelles qui veut faire classer les Etangs de Bonnelles en Réserve Naturelle Régionale. Ce site de 22 ha de plans d’eaux, bois et prairies humides révèle une biodiversité remarquable, avec la présence de 36 espèces de libellules, dont 5 rares et protégées, et 95 espèces d’oiseaux.

Des animations y sont régulièrement réalisées et un projet de sentier d’interprétation viendra compléter le chemin de découverte déjà existant. Le classement en RNR permettra de protéger les habitats jugés fragiles ou menacés du site tout en assurant une ouverture au public dans un esprit d’éducation à l’environnement. La gestion du site pourrait être confiée au PNR de la Haute Vallée de Chevreuse.

Le département des Yvelines compte aujourd’hui 2 réserves nationales (l’étang de Saint-Quentin-en-Yvelines et les coteaux de Seine) et 3 RNR (la boucle de Moisson, le site géologique de Limay, le val et coteau de Saint-Rémy-les-Chevreuse). Depuis 2002, les RNR remplacent les réserves naturelles volontaires, un classement obtenu par le site des Etangs de Bonnelles en 1990 et qu’il convient donc de reclasser.

Un site à découvrir sur balades-yvelines.fr

 

Epône adhère au Syndicat d’aménagement des bords de Seine

La commune d’Epône rejoint les 51 communes yvelinoises et 3 valdoisiennes qui composent le SMSO. Cette adhésion, votée par le conseil municipal en février et adoptée par les élus du Département vendredi 15 avril 2016, va permettre au syndicat d’ouvrir son action vers la Mauldre dont la confluence se trouve sur ce territoire. L’intérêt est aussi d’améliorer les liaisons vers l’Espace Naturel Sensible du Bout du Monde.

Créé en 2007 à l’initiative du Département, le SMSO porte des projets d’aménagements paysagers, de circulations douces et de traversées du fleuve. Il travaille notamment sur le Chemin de Seine, projet de maillage de circulations douces pédestres et cyclables en vallée de Seine.

400 000 € pour les Parcs Naturels Régionaux

Avec 304 045 € pour le PNR de la Haute Vallée de Chevreuse et 107 383 € pour le PNR du Vexin français, le Département contribue au fonctionnement des Parc Naturels Régionaux de son territoire. Toutefois, depuis l’an dernier, ces contributions sont en baisse compte tenu des fortes contraintes qui pèsent sur le budget des Yvelines. Alors que les futurs contrats de Parc sont en cours de négociation – ils sont adossés au volet territorial du contrat de Plan Etat-Région 2015-2020 – le Département a prévu une réduction de ses contributions à raison de :

  • – 10 % par an pour le PNR de la Haute Vallée de Chevreuse en 2015, 2016 et 2017 ;
  • – 15 % par an pour le PNR du Vexin français en 2016 et 2017.

Le réseau des étangs et rigoles du plateau de Rambouillet sécurisé

Créé à la fin du XVIIe siècle pour alimenter en eau les bassins et fontaines du parc du château de Versailles, le réseau hydraulique artificiel qui regroupe 10 étangs et près de 60 km de rigoles et d’aqueducs du plateau de Rambouillet à Saint-Quentin-en-Yvelines est géré par le SMAGER. Déconnecté du château de Versailles depuis 1977, ce réseau continue de collecter, de stocker et d’assurer le transit des eaux.

Afin de poursuivre la mise en sécurité du réseau, le Département a adopté une convention avec le SMAGER et l’Etat qui prévoit une subvention départementale de 621 600 € pour la période 2016-2020. Le Département a précédemment consacré 800 000 € sur la période 2007-2013 pour soutenir les programmes de travaux d’urgences et grosses réparations du SMAGER.