Le Conseil général des Yvelines apporte son aide aux Restaurants du Cœur

BenoitDesavoye

Une enveloppe totale de 35 000 euros et une fourgonnette. L’aide du Conseil général des Yvelines aux Restaurants du Cœur a été annoncée vendredi 21 janvier à Plaisir à l’occasion d’une visite du Président du Conseil général, Alain Schmitz, dans les locaux du centre de distribution et d’une rencontre avec les acteurs du chantier d’insertion.

Vendredi 21 janvier, le Président du Conseil général des Yvelines, Alain Schmitz, se rend à Plaisir pour visiter le centre de distribution des Restaurants du Cœur et le chantier d’insertion « l’informatique du cœur ». Dans le prolongement de sa mission de solidarité, le Conseil général des Yvelines a attribué 356 970 euros de subventions en 2010 à des associations d’aide alimentaire ou d’accueil de jour au titre de la lutte contre la précarité. Par ailleurs, le Département a versé en 2010 plus de 5,5 M€ au Fonds de Solidarité Logement qui accorde des aides financières aux personnes en difficulté pour leur permettre d’accéder à un logement ou de s’y maintenir.

A Plaisir, plus de 60 bénévoles ont participé à la campagne 2009-2010 des Restaurants du Cœur. 295 familles (775 personnes et 38 bébés de moins de 18 mois) ont bénéficié de cette campagne hivernale lors de laquelle plus de 66 000 repas ont été servis. Des activités d’Aides à la personne (accueil de jour, aide et soutien à la recherche d’emploi, écrivain public) y sont également proposées. En 2010, le Conseil général a versé 35 000 euros à l’aide alimentaire des Restaurants du Cœur et 4 000 euros destinés à l’atelier de savoir socio-linguistique.

L’association gère aussi le chantier d’insertion « l’informatique du cœur » qui opère sur le démantèlement (récupération et recyclage) et l’assemblage de matériel informatique depuis 2004. En 2009, 20 personnes ont participé à ce chantier, dont 17 bénéficiaires du RSA (Revenu de Solidarité Active). 10 personnes ont quitté le chantier en cours d’année dont 5 pour un emploi durable (3 CDI et 2 missions d’intérim), 1 en formation et 1 autre en CDD de moins de 6 mois. En 2010, ce sont 12 salariés à temps partiel (26 heures par semaine), âgés de 28 à 45 ans, qui ont travaillé sur ce chantier encadré par des professionnels techniques et sociaux. Comme en 2009, « l’informatique du cœur » a reçu en 2010 une subvention de 67 392 euros de la part du Conseil général. Une nouvelle procédure d’instruction de la subvention doit être examinée prochainement pour que l’association bénéficie à nouveau de cette subvention en 2011.

Lors de sa visite, Alain Schmitz a également annoncé le renouvellement de la subvention de 35 000 euros à l’aide alimentaire des Restaurants du Cœur pour 2011 et la dotation d’une fourgonnette de type Berlingo.