Découvrez le métier d’auxiliaire de vie

SandrineGAYET

Avant la pandémie, Jean N’Lomtit travaillait dans l’agro-alimentaire. Avec la crise sanitaire, tout s’est arrêté. L’agence interdépartementale AutonomY, l’a formé et accompagné jusqu’à l’obtention du diplôme ADVF. Aujourd’hui, il est en CDI et ne regrette pas du tout sa reconversion.

Jean N’Lomtit, habitajt de Conflans-Sainte-Honorine est devenu avec l'aide de l'agence AutonomY, Auxiliaire de vie. Un métier qu'il a choisi et qu'il adore. Photo : Nicolas Duprey/CD78

Jean N’Lomtit, habitajt de Conflans-Sainte-Honorine est devenu avec l’aide de l’agence AutonomY, Auxiliaire de vie. Un métier qu’il a choisi et qu’il adore. Photo : Nicolas Duprey/CD78

Souriant, énergique, optimiste, Jean est intarissable quand on aborde sa profession. Son métier ? Assistant de vie aux familles, encore appelé il y a peu « auxiliaire de vie ».

Pour l’exercer, il a suivi une formation et obtenu le diplôme ADVF.

Je peux travailler avec les jeunes enfants, les personnes âgées et celles en situation de handicap. Je peux choisir d’intervenir à domicile ou dans un établissement

explique Jean.

Lui a choisi l’aide à domicile. « Cela me plaît car je peux organiser mon planning et le travail avec plus de liberté ».

Formé et accompagné au campus Oxygène Factory

Formation au campus Oxygène Factory aux techniques et dispositifs qui permettent d’améliorer le quotidien des auxiliaires de vie et des personnes qu’ils/elles accompagnent. Photo Nicolas Duprey/CD78

Encouragé par son épouse infirmière, Jean a décidé de sa reconversion : il travaillera au service des plus vulnérables.

Les coordinateurs d’Invie/AutonomY m’ont fait découvrir que le métier d’aide à la personne recouvrait en réalité beaucoup de fonctions. C’est très varié et cela demande d’acquérir des techniques. C’est un métier où il faut savoir s’adapter pour le bien-être physique des personnes. C’est un très beau métier !

Au campus des Mureaux, Jean a appris les techniques pour porter ou déplacer une personne à mobilité réduite. Il a aussi appris les gestes de premiers secours.

J’ai aimé les cours sur les pathologies. On apprend quoi faire pour préparer les repas en cas de diabète, d’hypertension. On a aussi appris comment interagir avec une personne qui a Alzheimer ou une sclérose

Métier en quête de valorisation

Jean est dit-il très heureux dans sa nouvelle profession.

« J’ai eu de la chance d’être très bien encadré et accompagné par Invie/AutonomY aux Mureaux pendant les mois de formation. Aujourd’hui, je suis en CDI dans un métier qui m’enrichit humainement. Je gagne correctement ma vie mais la revalorisation du métier, c’est la clé pour attirer les candidats« , insiste Jean N’Lomtit.

Zoom sur l’agence interdépartementale AutonomY

La nouvelle structure est composée de deux entités, dans un premier temps au profit des personnes âgées.

  • D’un côté une plateforme de services de l’autonomie qui déploie et organise tout un panel d’offres pour favoriser le bien-vieillir à domicile. Elle bénéficiera aux aidés et à leurs aidants bien sûr, mais aussi à ceux qui travaillent dans le domaine de l’aide à domicile en les faisant par exemple monter en compétences et en rendant attractifs certains métiers. Pour balayer le spectre des compétences départementales, cette agence aura un volet insertion professionnelle qui favorisera les passerelles entre les bénéficiaires du RSA et ces métiers en tension. L’agence interdépartementale ActivitY’ travaille d’ores et déjà sur ce volet majeur.
  • De l’autre côté, un « Hub Innovation » réunit laboratoires de recherche, startups et porteurs de projets afin de tester les solutions numériques de demain dans le domaine de la domotique ou du transport.

Comment obtenir le diplôme ADVF ?

Le titre professionnel ADVF permet d’exercer des emplois le plus souvent au domicile des particuliers. Il est reconnu par les professionnels pour son caractère opérationnel et sa polyvalence vis-à-vis des publics variés : enfants, familles, personnes âgées, personnes en situation de handicap.
Le TP ADVF, diplôme de niveau 3, se compose de trois blocs de compétences appelés certificats de compétences professionnelles (CCP) :
• CCP 1 « Entretenir le logement et le linge d’un particulier »
• CCP 2 « Accompagner les personnes dans les actes essentiels du quotidien »
• CCP 3 « Relayer les parents dans la prise en charge de leurs enfants à leur domicile »
La formation a pour objectif d’apprendre aux futurs auxiliaires de vie à :
• accompagner des personnes âgées ou en situation de handicap dans les actes essentiels de la vie quotidienne (aide à la toilette, à l’habillage, aux transferts, à la préparation et à la prise des repas…)
• participer au maintien de l’autonomie des personnes à leur domicile (courses, balades, entretien)
• veiller au bien-être et à la sécurité de la personne.

Découvrez le métier d'auxiliaire de vie © CD78/N.DUPREY

Découvrez le métier d’auxiliaire de vie © CD78/N.DUPREY