Covid-19 : Pas de gaspi, tout pour la solidarité

Sandrine GAYET

Depuis l’annonce de la fermeture des collèges, le Conseil départemental des Yvelines et C’Midy déploient un vaste plan de solidarité. Après la distribution des denrées périssables aux premiers jours du confinement, celle des masques et des kits de protection est en cours.

Cet article fait partie du dossier: Covid-19 : le Département des Yvelines agit

Depuis l’annonce de la fermeture des collèges, le Conseil départemental des Yvelines et C’Midy déploient un vaste plan de solidarité. Après la distribution des denrées périssables aux premiers jours du confinement, celle des masques et des kits de protection est en cours.

Les équipes du Conseil départemental des Yvelines et celles de C’Midy sont sur le pont depuis le premier jour. Dès que le gouvernement a annoncé la fermeture des collèges, en à peine 24 heures, un plan d’urgence s’est mis en place. La collecte des denrées fraîches stockées dans les frigos des cantines des 114 collèges yvelinois s’est organisée.
Quatre associations d’aide alimentaire en ont été les bénéficiaires : la Croix Rouge du Pecq, l’association Espoir de Femmes, AMD (Aide Matérielle aux personnes en Difficulté dans les Yvelines) et la banque alimentaire Le Nouvel Espoir.

« Il nous fallait trouver des associations capables de venir chercher rapidement la nourriture et la stocker dans des chambres froides, et qui devaient aussi avoir la capacité de cuisiner la viande que nous proposions, explique Alexia de Bengy, la directrice de C’Midy.

Plus de 2,4 tonnes de fruits, légumes, viandes, laitage ont été distribuées à peine 24h après l’annonce de la fermeture des collèges © CD78 / N.Duprey

En tout, il y a eu plus de 2,4 tonnes de denrées distribuées : fruits, légumes, viandes, laitages…

La solidarité se poursuit

Alors que les grandes artères de Guyancourt sont désertes, figées dans un silence étrange, il y a du mouvement devant le grand bâtiment du Conseil départemental des Yvelines. Des camionnettes arrivent depuis quelques jours de tout le territoire, chargées de caisses. Leur contenu ? Des masques, des kits de protection pour les visiteurs, des gants, des sur-chaussures, des charlottes, des blouses… Tous ces articles proviennent des collèges.

Le bâtiment « Alpha » où siègent en temps normal les directions opérationnelles du Conseil départemental est ainsi devenu une sorte de centre de logistique bien huilée grâce au docteur Albert Fernandez, directeur général adjoint des Solidarités au Département des Yvelines. Les cargaisons y sont déposées. Des agents en font l’inventaire puis préparent les lots à distribuer. En deux jours, près de 40 000 masques ont été distribués.

Avant le week-end, plus de 16 000 masques ont été délivrés aux structures qui dépendent de l’Aide sociale à l’enfance (foyers, maisons maternelles, maison de l’enfance, associations) ainsi qu’aux établissements pour personnes âgées et pour ceux qui hébergent des personnes handicapées.

« Même si on a besoin de beaucoup plus de masques, je remercie le Conseil départemental d’organiser cette solidarité », nous a dit la représentante d’un foyer pour personnes âgées.

De son côté, le directeur de la Sauvegarde des Yvelines, association qui accompagne les publics très fragiles, nous disait être soulagé, car la situation devient difficile.
Ce lundi 30 mars, des stocks de masques partaient vers les hôpitaux des Yvelines et les pompiers du SDIS78. Et d’autres camionnettes font la navette car d’autres articles sont attendus.