Budget 2023 : efficacité, sobriété et solidarité

Nicolas Théodet

Voté le 16 décembre, le budget 2023 du Département s’inscrit une nouvelle fois en faveur de tous les Yvelinois.  Le Département des Yvelines œuvre chaque jour pour garantir le développement […]

Cet article fait partie du dossier: Budget 2023 : le Département investit pour les Yvelinois

Voté le 16 décembre, le budget 2023 du Département s’inscrit une nouvelle fois en faveur de tous les Yvelinois. 

Budget 2022 : accompagner les communes des Yvelines face aux changements 

Budget 2023 : accompagner les communes des Yvelines face aux changements

Le Département des Yvelines œuvre chaque jour pour garantir le développement du territoire et assurer un cadre de vie agréable à chacun des habitants. Pour cela, il élabore une politique territoriale ambitieuse et met en œuvre de nombreuses actions de proximité. Pour y parvenir, le budget voté est déterminant. Celui du Département des Yvelines, 1,9 Md€, s’articule autour d’axes forts, comme la solidarité (712 M€), l’attractivité du territoire (503 M€), ou encore l’enfance et la jeunesse (468 M€).

Au sein même de ces axes, de nombreuses actions sont entreprises, à petite, moyenne et grande échelle. Il est ainsi par exemple facile de citer de grands projets tels que le RER E ou encore le prolongement du T13. Mais le budget est aussi conçu pour accompagner les communes qui souhaitent améliorer la circulation et la sécurité sur leurs routes par des installations ou des réfections de chaussées.

Subir le délaissement de l’État et pourtant réussir à pallier les manques

Le T13 et sa prolongation sont un des axes forts du budget. ©IDFMobilités

Globalement, le Département se veut présent là où il y a des manques. Fréquemment, les communes subissent la baisse des aides de l’État. Le Département les subit aussi, mais sa gestion rigoureuse lui permet de continuer à accompagner les territoires. Ainsi, ce sont près de 87 M€ qui ont été votés pour subventionner les communes dans leurs projets structurants : voirie, salle des fêtes, stades, rénovations urbaines… Sur le volet santé, il y aura par exemple 22 maisons médicales d’ici 2025 sur l’ensemble du Département des Yvelines.

« La politique déployée par le Département en matière de santé est unique parce qu’elle est volontariste. La santé n’étant pas une compétence départementale, elle est coconstruite avec les communes et les professionnels de santé », explique Pierre Bédier, président du Département.

Si cette vision partenariale s’applique à la santé, elle l’est également sur tous les autres postes du budget.

Une stratégie saluée par Standard & Poor’s

Pour y arriver, la stratégie financière est rigoureuse. Elle se coordonne autour d’une sobriété volontaire et d’une attention particulière aux dépenses de l’argent public. Afin de conserver sa capacité d’investir, le Conseil départemental est vigilant sur tous ses postes de dépenses. Un équilibre qui lui permet de rester sur le podium des Départements français qui investissent le plus, mais qui lui assure aussi la plus haute note de l’agence Standard & Poor’s (aa). Une appréciation supérieure à celle de l’État. Un exploit face aux crises actuelles qui ont impacté une partie des recettes, tout en augmentant les dépenses de fonctionnement dues à l’inflation.

Tout ce qu’il faut savoir sur les finances du Département : la répartition du budget, les investissements, les projets près de chez vous…

Éric Dumoulin, conseiller départemental, président de la commission des finances