« Villes Internet » 2019 : 12 communes yvelinoises récompensées

Du 29 au 30 janvier 2019 avait lieu à la Défense (92), le 20e palmarès des collectivités labellisées « Territoires, villes et villages internet ». Organisé par l’association « Villes Internet », l’événement a été l’occasion de labelliser 234 collectivités dont 12 yvelinoises, qui s’attachent à développer des services numériques locaux au bénéfice de leurs habitants.

Cérémonie 2019 de remise du label « Villes Internet » © Julien Denormandie

Créée en 1999, l’association « Villes Internet » remet chaque année un label aux collectivités qui innovent en matière de numérique, au profit de leurs citoyens. Matérialisé sous forme d’arobases « @ », de une à cinq maximum, le label récompense villages, villes et communautés d’agglomérations qui promeuvent un un « internet citoyen » : accès publics, services aux habitants, démarches administratives en ligne, mise en réseau des acteurs… L’objectif est de lutter contre la fracture numérique et, à l’inverse, d’encourager l’inclusion numérique.

Récemment Jacqueline Gourault, Ministre de la Cohésion des Territoires a rappelé les priorités du Gouvernement en matière de numérique :

  • Garantir l’égal accès à Internet
  • Lutter contre la fracture numérique
  • Déployer les usages du numérique à travers des lieux de médiation

« L’aménagement numérique est le grand chantier de la décennie », a expliqué la Ministre.

Un chantier sur lequel travaille d’ailleurs le Département des Yvelines par le biais d’Yvelines Numérique. 

En ce début d’année 2019, l’association a décerné le label à 234 collectivités françaises. 12 communes des Yvelines sont concernées. Si pour certaines il s’agissait d’une deuxième « @ », d’autres comme Maurepas ou Saint-Germain-en-Laye se sont vu attribuer la note maximale de 5 arobases ! Maurepas a d’ailleurs bénéficié d’une mention spéciale « Gouvernement Ouvert ». La Ville de Saint-Germain-en-Laye s’est, quant à elle, distinguée par sa dynamique associative. Le site Internet de la Ville propose une page répertoriant les structures ainsi qu’un annuaire complet via le site de la Maison des Associations.
Enfin, Élancourt, qui en est à sa 3e arobase, s’est faite remarquer par son utilisation innovante de nouvelles technologies. En effet, la mairie a acquis un drone qui a pour mission de veiller sur le patrimoine en inspectant notamment l’état des toitures de ses sites culturels et patrimoniaux sans avoir à installer un échafaudage.

Le palmarès 2019 : 

  • Chanteloup-les-Vignes : @@@
  • Carrières-sous-Poissy : @@
  • Saint-Germain-en-Laye : @@@@@
  • Houilles : @@@@
  • Fontenay-le-Fleury : @@
  • Bois-d’Arcy : @@@
  • Élancourt : @@@
  • Maurepas : @@@@@
  • Chevreuse : @@@
  • Buc : @@@
  • Viroflay : @@@
  • Versailles : @@@@