Vertical’Art se voit de plus en plus haut

Mathieu Cécé

En janvier 2014, Vertical’Art, une salle d’escalade sur blocs, a vu le jour à Montigny-le-Bretonneux. Créée par deux entrepreneurs, la société est en plein développement.

Cet article fait partie du dossier: Des petites entreprises bien aidées

En janvier 2014, Vertical’Art, une salle d’escalade sur blocs, a vu le jour à Montigny-le-Bretonneux. Créée par deux entrepreneurs, la société est en plein développement.

VERTICAL' ART

A Montigny-le-Bretonneux, l’équipe de Vertical’Art a le vent dans le dos.


« Cette activité est accessible à tous les niveaux et les hauteurs sont limitées à 4,5 m », précise Emmanuel Jan, gérant de la structure Vertical’Art. Au départ, lui et son associé ont fait appel à des plateformes d’aide à la création d’entreprises, l’Aface et SQY Entreprises, toutes deux présentent dans les Yvelines. « Elles nous ont permis d’obtenir des prêts à taux zéro très utiles pour débuter », souligne-t-il.

Des besoins en recrutement

A l’heure actuelle, la salle de Montigny-le-Bretonneux emploie une dizaine de salariés. Il faut dire qu’elle a doublé de taille pour arriver à 2000 mètres carrés. « A notre échelle, nous avons ainsi amélioré la situation de l’emploi dans notre secteur ». Une remarque d’autant plus vraie que la société dispose in situ d’un bar et d’un restaurant qui réalise 150 à 200 couverts au quotidien. « Par rapport à nos besoins, nous aimerions recruter plus. Mais nous sommes rattrapés par la réalité : un salarié coûte très cher », regrette le jeune dirigeant.

Des développements à venir

Vertical’Art ne compte pourtant pas en rester là. Si une unité a déjà ouvert à Nantes, une autre est prévue à Rungis pour fin septembre. Et de nombreux projets sont dans les barquettes que ce soit en franchise ou en propre : Paris, Lyon, Lille, la Réunion, Sud de la France… Un bel avenir donc en perspective.