Une table ronde pour préserver l’industrie des Yvelines

BenoitDesavoye

Table ronde avec les syndicatsA la veille de la journée européenne de la défense de l’industrie, Alain Schmitz, Président du Conseil général, a réuni, lundi 8 octobre, les principaux partenaires sociaux pour une réunion de travail autour d’une problématique : l’emploi et la préservation des sites industriels dans le département.

Avec 82 700 emplois répartis sur près de 4 000 établissements, l’industrie est la colonne vertébrale du développement économique du département. Et c’est parce que la crise fragilise la filière industrielle dans son ensemble que le Conseil général a tenu à inviter, lundi 8 octobre à l’Hôtel du Département à Versailles, les principaux partenaires sociaux. « L’objectif de cette première réunion informelle était de connaître l’analyse de chacun sur la situation actuelle et de tenter de dégager quelques idées pour préserver l’emploi et les sites industriels, explique Alain Schmitz, Président du Conseil général. Évidemment, les syndicats ont mis le doigt là où ça fait mal en pointant notamment notre réseau de transports ou le coût du logement, qui oblige beaucoup de salariés yvelinois à habiter en dehors du département. »L’initiative, qui a séduit les partenaires sociaux présents (FO, CGT, CFDT, CFTC, CGC), devrait être reconduite au premier semestre 2013.

L’industrie yvelinoise se découpe en quatre grands secteurs d’activité : l’automobile (29 000 emplois directs et 35% de l’emploi industriel du département), l’électronique et l’informatique (13 800 emplois), l’aéronautique (4 600 emplois) et l’industrie pharmaceutique (2 300 emplois).
Le Conseil général, qui compte sur son territoire deux Opérations d’Intérêt National (Seine Aval et Saclay), œuvre au quotidien pour favoriser l’attractivité et la compétitivité des Yvelines à travers différentes actions comme le soutien à l’innovation, l’extension des contrats uniques d’insertion ou l’accès à la formation des familles sans emploi.