Des transports rapides pour Saclay et ses environs

MaximeLe Men

En visite sur le plateau de Saclay, le Président de la République, Emmanuel Macron, a confirmé qu’il livrerait sa vision de la métropole Grand Paris en décembre, tout en lâchant quelques pistes.

Emmanuel Macron a coupé plusieurs rubans mercredi 25 octobre 2017 sur le Plateau de Saclay. L’inauguration de l’Institut de Mathématique de l’Université d’Orsay, la visite du nouveau laboratoire de physique et de mécanique de l’École Polytechnique et l’inauguration du nouveau bâtiment de CentraleSupélec étaient au programme du Président de la République. Si le déplacement d’Emmanuel Macron dans le Département de l’Essonne a permis clarifier l’avenir du pôle de recherche de Paris-Saclay, au sein duquel l’Université de Versailles-Saint-Quentin aura un rôle à jouer, le Président était aussi attendu sur les sujets de la métropole du Grand Paris et de la ligne 18.

Dans son discours à l’auditorium de Centrale Supélec, Emmanuel Macron a estimé : « Ce n’est pas le temps de révéler ce que la métropole du Grand Paris doit devenir. Je le ferai au mois de décembre, à la suite des concertations menées par le Préfet de Région. Mais je veux vous dire une chose : aucune décision ne sera prise qui viendrait nuire au Plateau de Saclay et à son développement. » Et d’ajouter :

Il est difficile de concevoir un rayonnement international de la métropole en décidant d’y exclure les deux aéroports internationaux et le pôle de recherche de Saclay. »

Une petite phrase qui intéressera élus des Départements de Grande Couronne qui refusent d’être exclus de la métropole du Grand Paris. La ligne 18 n’a pas été citée par le Président qui a cependant assuré qu’il veut « des moyens de transports rapides, fiables et durables » pour desservir Saclay.

Les décisions qui seront prises pour le Grand Paris intègreront la force de Saclay et les articulations indispensables avec le plateau et avec les sites pertinents pour Saclay dans le reste de la Région. J’ai bien entendu qu’il ne fallait pas réduire à une seule route le cheminement vers le plateau de Saclay. »