Renault va recruter sur le site de Flins

CyrilMorteveille

Carlos Ghosn, PDG du constructeur automobile Renault, affirme que le groupe a dominé la crise et qu’il va de nouveau embaucher en France et notamment à Flins-sur-Seine.

A partir de 2016, Renault va augmenter son rythme de production (Photo Renault).

A partir de 2016, Renault va augmenter son rythme de production (Photo Renault).

Pour répondre à la reprise des ventes de véhicules, le groupe Renault va recruter en France et plus précisément dans les Yvelines pour augmenter son rythme de production.

L’usine de Flins-sur-Seine va bénéficier de l’engagement de Renault qui confirme qu’à partir de 2016 la production de la Nissan Micra. Celle-ci se fera à 50% sur le site yvelinois avec un volume prévisionnel de 132 000 véhicules en année pleine.

Pierre Bédier, Président du Conseil général, se félicite d’une telle annonce:

Cela récompense tout le travail fait depuis des années dans le secteur automobile pour tourner le dos à la crise. L’industrie automobile est dans les gènes des Yvelines, et notamment de la Vallée de la Seine. »

Et de poursuivre : « C’est pour cette raison que, au plus fort de la crise en 2009, nous avons été la seule collectivité à bâtir un vaste plan de soutien à la filière (220 M€). Il souligne que la Région a brillé par son absence à cette occasion malgré les sollicitations du Département et le fait que ce soit l’une de ses compétences majeures.»

Le Conseil général partenaire de l’industrie automobile 

Le Conseil général a toujours noué des rapports privilégiés avec les constructeurs automobiles. Avec 45 000 salariés et plus de 150 entreprises dans le secteur, les Yvelines sont le premier département d’emploi de la filière en France. Deux sites majeurs d’assemblage et de R&D de Renault et PSA Peugeot Citroën y sont implantés.

« Cette démarche, nous la poursuivons encore aujourd’hui dans un contexte de morosité pour le secteur par l’achat de Véhicules électriques ZOE et tout récemment en contribuant au financement de la modernisation d’une chaine de montage à Flins », conclut Pierre Bédier.