Paris-Nice 2020 : un parcours qui met les Yvelines à l’honneur

NicolasThéodet

Pour la 11ème fois consécutive, le départ de Paris-Nice se tiendra dans les Yvelines. Pour cette édition 2020, le grand départ sera donné devant le château de Plaisir. Le lendemain, c’est au pied de celui de la Madeleine, à Chevreuse, que les coureurs s’élanceront en direction de Nice. 

 

Pierre Bédier et Christian Prudhomme ont présenté le parcours du Paris-Nice 2020. © CD78/N.DUPREY

C’est tout un symbole. La 78ème édition du Paris-Nice débutera dans les Yvelines pour la 11ème année consécutive. Et plus précisément de la ville de Plaisir qui accueillera à la fois le grand départ et l’arrivée de la première étape.

« C’est donc une nouvelle édition de Yvelines-Nice… Pardon Paris-Nice ! Mais ce nom ne va pas durer si ça continue », a ironisé Pierre Bédier en s’adressant au directeur des épreuves cyclistes d’Amaury Sport Organisation, Christian Prudhomme. La présentation de l’édition 2020 s’est tenue mercredi 8 janvier au Conseil Départemental. 

Paris-Nice, la consécration du vélo dans les Yvelines

Un parcours qui mettra en lumière la tradition cycliste des Yvelines. Ce n’est pas anodin si le premier coup de pédale se fera à Plaisir le 8 mars prochain, en plein cœur du département. Lieu de développement économique, le vélo y prend une place toute particulière dans le quotidien des habitants. 

« Le vélo est devenu une alternative à la voiture. Il a toute son importance dans la métropole parisienne. C’est pourquoi les Yvelines travaillent à une intégration du vélo en développant les pistes cyclables et en favorisant le vélo électrique », précise Pierre Bédier.

Le lendemain, les coureurs emprunteront la route de la vallée de Chevreuse avant de rejoindre le Loiret en fin d’après-midi. Une nouvelle consécration pour la ville éponyme qui prend une place de plus en plus importante dans la pratique sportive du vélo.

« Nous somme ravis d’accueillir le Paris-Nice. Ce sera une belle fête qui rassemblera toutes les communes aux alentours, explique la maire, Anne Héry-Le Pallec. La vallée est déjà une terre de vélo arpentée par tous les amateurs. Nous aimons cette image et l’appellation ‘Terre de Vélo’ n’est pas galvaudée ».

Une course pour connaître et redécouvrir les territoires

Anne Héry-Le Pallec et Joséphine Kollmannsberger, maire de Chevreuse et Plaisir devant la carte du tracé. © CD78/N.DUPREY

Appelé sur le podium avant la présentation du parcours, Christian Prudhomme a tenu à remercier les collectivités qui acceptent chaque année d’accueillir les coureurs. Il en a profité pour remercier aussi les Départements et tout particulièrement le président des Yvelines, Pierre Bédier, et son homologue de l’Indre Serge Descout, présents lors de la présentation du parcours. 

« Il faut des maires, pour devenir des villes étapes. Mais il faut aussi des Départements pour avoir une voirie départementale et des macadams de qualité pour organiser les courses. Des vélos du quotidien à celui des grands champions, les Yvelines sont une terre de vélo », a déclaré Christian Prudhomme.

Et pour cause, ce sont 19 villes du Département qui ont été villes hôtes du Paris-Nice lors des dix dernières éditions. Plaisir et Chevreuse ajoutent leurs noms à la liste d’une édition qui promet un scénario exceptionnel. Après un passage dans le Loiret, le Paris-Nice arrivera à La Châtre (Indre), avant de partir dans le Cher pour un contre-la-montre à Saint-Amand Montrond. Le parcours prendra ensuite la direction de Gannat (Allier) et de La Côte-Saint-André (Isère). Il se terminera ensuite par trois étapes au coeur de la région PACA. La première ralliant Sorgues et Apt (Vaucluse), avant un diptyque alpin entre Nice et Valdeblore La Colmiane (Alpes-Maritimes).