Madame Elisabeth : une princesse versaillaise

ChloëBringuier

Il y a 255 naissait Elisabeth de France, plus connue sous le nom de Madame Elisabeth, soeur du roi Louis XVI, qu’elle soutiendra sans relâche jusqu’à ses derniers jours. Retour sur la vie d’une Princesse singulière et résolument versaillaise. 

Madame Elisabeth : une princesse versaillaise – Portrait de Vigée Le Brun © Wikimédia

Une Princesse dans la solitude

Le 3 mai 1764, c’est toute la Cour qui s’affaire au Château de Versailles. Au beau milieu de la nuit, Marie-Josèphe de Saxe donne naissance à son dernier enfant : Elisabeth de France. Des princesses de France, elle fait partie des moins connues. Ses parents meurent lorsqu’elle n’a que 3 ans, Elisabeth vit alors avec sa soeur Clothilde, mais cette dernière se marie à Charles-Emmanuel de Savoie, Prince de Piémont. Madame Elisabeth a 11 ans et est seule. Elle trouvera refuge auprès de la famille accueillante de son frère, le roi Louis XVI.

Madame Elisabeth : une princesse versaillaise © CD78

Sa jeunesse se passe dans une douceur certaine. Elle aurait dû épouser le frère de Marie-Antoinette : Joseph II, divorcé, sans enfant et de 23 ans son aîné. Madame Elisabeth demande à son frère d’abandonner l’idée du mariage : il accepte et la jeune femme reste à Versailles. Elle étudie et l’on dit de la Princesse qu’elle est très intelligente, grande lectrice et excellente mathématicienne. Madame Elisabeth a 19 ans et Louis XVI lui fait cadeau d’un sublime domaine, situé à quelques centaines de mètres du Château de Versailles.

Montreuil, qui était à l’époque un village proche de Versailles et qui est aujourd’hui un quartier de la ville, renferme un grand domaine. Avant que ce dernier appartienne à Madame Elisabeth, il était aux mains de la famille Guéméné. La Princesse de Guéméné est notamment célèbre pour avoir été gouvernante des enfants de France.

Mais à seulement 19 ans, Madame Elisabeth n’est pas majeure puisqu’à l’époque la majorité était à 25 ans. Elle passe ses journées dans son domaine, et retourne à Versailles tous les soirs. Elle se fait connaître dans son nouveau quartier. Âme charitable et beauté divine, Madame Elisabeth est aimée de tous et toujours la bienvenue.

L’Histoire la rattrape, en 1789, la Princesse n’a pas le temps de profiter de ses 25 ans : la Révolution éclate. Elle aurait pu s’enfuir à l’étranger mais Madame Elisabeth reste digne et reste en France. Elle rejoint son frère Louis XVI ainsi que sa femme Marie-Antoinette et leurs enfants, tous réfugiés au Palais des Tuileries à Paris. Ils sont finalement tous emprisonnés et au lendemain de ses 30 ans, Madame Elisabeth est guillotinée le 10 mai 1794 à Paris.

En décembre 1953, les actes de charité de la Princesse et sa mort en martyre mène l’Église catholique à la déclarer Servante de Dieu.

Un domaine royal

Malmené à travers les décennies, le Domaine de Madame Elisabeth est passé de main en main. C’est Madame de Montesquieu qui, au 19e siècle, a à coeur de réhabiliter le domaine et lui rendre sa grandeur. En 2019, et c’est une chance, le domaine de Madame Elisabeth est la dernière résidence princière, à Versailles, qui ait pu être conservée dans son ensemble. Le domaine a été un hôpital, mais aussi une manufacture d’horlogerie.

Le Domaine de Madame Elisabeth sous la neige © CD78/N.DUPREY

C’est en 1983 que leDépartement fait l’acquisition de ce domaine au coeur de l’histoire grâce à la loi Décentralisation. Dès 1994, le Domaine est ouvert au public et les yvelinois peuvent alors profiter de ce cadre unique à Versailles. Dissociée lors de la Révolution, l’Orangerie est réintégrée au Domaine en 1997. Malgré la tempête de 1999, le Domaine a su garder le cap et accueille aujourd’hui les visiteurs sur toute l’année. 

Le Domaine, entretenu par le service des Espaces Verts, est devenu un lieu de culture, d’échange et de convivialité. Y sont organisés de nombreux évènements comme le Comptoir de NoëlLes Yvelines font leur cinéma, ou encore des expositions à l’Orangerie.

Depuis 2019, le Domaine propose également des parcours de visites disponibles sur smartphone.