Les Mureaux et Versailles : les eaux usées deviendront biogaz

ChloëBringuier

En novembre 2019, les yeux se tourneront sur deux villes yvelinoises : Les Mureaux et Versailles. En effet, ces dernières vont inaugurer leurs unités de méthanisation et permettront aux eaux usées de produire de l’énergie verte.

Les Mureaux et Versailles : les eaux usées deviendront biogaz © Wikimédia

Une unité de méthanisation sert à exploiter le process naturel des déchets organiques (eaux usées, épluchures de fruits et légumes, fumier,…) qui forment du gaz après leur dégradation. Si ce n’est pas une grande première en France, ça l’est pour les Yvelines : pour la première fois, du biogaz sera produit par une station d’épuration et réintroduit dans le réseau général.

Qu’est-ce que le biogaz ? 

Le biogaz, biodégradable, est issu de la fermentation des déchets agricoles et d’autres substances organiques. Le gaz obtenu par cette fermentation après 20 à 60 jours est transformé en énergie électrique et thermique. L’avantage du biogaz ? il ne laisse aucun déchet puisque les substances résiduelles peuvent être traitées dans le but d’obtenir de l’engrais liquide et du compost.

Aux Mureaux ainsi qu’à Versailles, le biogaz issu du processus de digestion des boues sera récupéré, transformé en biométhane et enfin injecté dans le réseau public de gaz naturel. Résultat : l’intérêt environnemental est servi et cela pourra également être une recette fiscale pour les communes concernées.

L’arrivée de ces unités de méthanisation ont également permis des travaux d’améliorations dans les deux usines. Si l’investissement à Versailles était de 10 millions d’euros, celui des Mureaux était plus conséquent. En effet, 35 millions d’euros ont été nécessaires, notamment car l’usine ne disposait pas de système de digestion. 

Ces unités de méthanisation sont des projets d’avenir puisque d’ici 2030, la région Île-de-France devrait en compter 240. Aujourd’hui, le département des Yvelines compte 7 unités de méthanisation (qui n’utilisent -pas encore- les eaux usées) sur les 23 unités nationales.