Les collégiens de Mantes improvisent à la manière de Molière

Lundi 13 mai 2019, les héritiers de Molière avaient rendez-vous dans l’arène du Collectif 12. Une quinzaine d’élèves du collège Louis Pasteur de Mantes-la-Jolie se sont affrontés à l’occasion d’un match d’improvisation théâtral. La soirée, organisée en partenariat avec le Département des Yvelines, fait partie du dispositif « Tous au théâtre ».

Match d’improvisation à la manière de Molière © CD78 / N.Duprey

« Docteur, je suis souffrant !
– Prenez donc ce remède que je vous prescris, il vous en coûtera 500 écus.
– Charlatan ! Vous essayez de me rouler ! »

Ces échanges ne sont pas tirés du « Malade Imaginaire », du « Médecin malgré lui » ni du « Tartuffe ». Ils n’ont pas non plus été incarnés par des comédiens de la Comédie Française.

Match d’improvisation à la manière de Molière © CD78 / N.Duprey

Ce dialogue est issu du match d’improvisation théâtral qui a eu lieu lundi 13 mai, dans les murs du Collectif 12 de Mantes-la-Jolie. Une quinzaine de collégiens de 5e, 4e et 3e se sont donnés rendez-vous en équipe – les blancs contre les rouges – et ont improvisé « à la manière de Molière » sur des thèmes tels que « une ruse médicale », « une servante en colère » ou encore « amour, malentendu et jalousie ».

Examinés par une arbitre intransigeante et un jury très attentif, ils ont passé une heure à improviser, faire preuve d’éloquence et divertir un public composé de mantais(es), de professionnels du monde du théâtre et d’élus locaux et départementaux. C’est ce public qui était en charge de les départager au fur et à mesure des actes et c’est finalement l’équipe rouge qui l’a emporté.

Le théâtre comme outil d’expression et d’émancipation

Le théâtre est un outil ludique à la fois culturel et éducatif qui développe les relations aux autres, l’imagination, l’écoute mais également l’estime de soi. En cela il constitue un outil de prévention innovant et intéressant à développer autour de la citoyenneté.

« La culture est un moyen d’émancipation, un facteur de développement personnel. Le théâtre en particulier est l’antithèse de l’enfermement, du repli sur soi et c’est la raison pour laquelle c’est l’une de nos priorités », a expliqué Béatrice Razès, principale du collège.

Match d’improvisation à la manière de Molière © CD78 / N.Duprey

Ce sont 22 ateliers animés par des comédiens d’AD² productions qui ont été menés pour préparer les collégiens à l’univers théâtral et aux matchs des 21 février et 13 mai qui ont eu lieu respectivement à l’ECM Le Chaplin et au Collectif 12.
Et lorsque le théâtre ne vient pas au collège, ce sont les collégiens qui vont au théâtre. Tout au long de l’année scolaire, les jeunes comédiens en herbe ont pu assister à des représentations classiques ou modernes, dans des lieux mythiques comme le théâtre Montansier. Ils ont également eu la chance de visiter la Comédie Française (partenaire du dispositif) et de rencontrer le comédien Benjamin Lavernhe, qui interprète « Les Fourberies de Scapin ».

Des professionnels au service de la prévention et de l’enfance

Depuis 2018, environ 90 élèves du collège Louis Pasteur de Mantes-la-Jolie scolarisés en 5ème, 4ème et 3ème participent à l’action « Tous au théâtre ». Afin d’offrir aux élèves une expérience innovante, épanouissante et créative, un travail partenarial s’est mis en place entre trois acteurs principaux :

  • la conseillère principale d’éducation du collège,
  • la chargée de mission prévention du Pôle Education Jeunesse du Mantois,
  • la Comédie Française.

Des professeurs de français et un professeur d’éducation physique et sportive sont venus renforcer l’équipe projet tout au long de l’année.

La culture, un levier d’insertion cher au Département

Cécile Dumoulin lors du match d’improvisation à la manière de Molière © CD78 / N.Duprey

Le dispositif « Tous au théâtre » est soutenu par le Conseil départemental des Yvelines, représenté, le 13 mai, par Cécile Dumoulin, Vice-présidente déléguée à l’éducation et Marie-Célie Guillaume, venue en tant que conseillère départementale du canton de Mantes-la-Jolie.

Depuis quelques temps, et dans le cadre de la rénovation de sa politique enfance, le Département des Yvelines a souhaité mettre l’accent sur la prévention. Des postes de chargés de mission prévention ont été créés dans les collèges en faveur des adolescents qui sont particulièrement vulnérables.

Ces professionnels développent des actions de prévention autour de différentes thématiques : climat scolaire, citoyenneté, culture et mobilité, relation entre pairs, santé, stages