Le Conseil général valorise le patrimoine naturel des Yvelines

BenoitDesavoye

Vendredi 4 février 2011, l’assemblée départementale a adopté quatre délibérations significatives de la volonté du Conseil général des Yvelines de préserver et valoriser son patrimoine naturel.

Avec 70 000 ha de forêts (soit 30% du territoire), 800 km de rivières et de cours d’eau (dont 100 km de Seine) et les Parc Naturels Régionaux de la Vallée de Chevreuse et du Vexin, le territoire des Yvelines dispose d’un patrimoine naturel d’exception. En 2011, le Conseil général des Yvelines va consacrer 22 M€ de son budget pour renforcer les axes majeurs de sa politique « environnement ».

A travers des actions comme l’acquisition d’Espaces Naturels Sensibles (ENS) pour les ouvrir au public, la mise en place d’un programme pour tirer partie du potentiel de la Seine, l’amélioration de la qualité de l’eau avec les contrats Eau, la création d’un dispositif d’aide à l’aménagement de gîtes équestres, et la sensibilisation des Yvelinois aux enjeux de la préservation de l’environnement, le Département préserve et valorise son patrimoine naturel.

Contrat Eau

Depuis décembre 1994, le Conseil général a mis en place les contrats Eau. Ils ont pour objectif d’assurer la cohérence de la gestion de l’eau sur le territoire. 218 contrats ont déjà été signés, et 89 contrats sont en cours pour un engagement financier du Département à hauteur de 78,5 M€.

Vendredi 4 février 2011, l’assemblée départementale vote trois nouveaux contrats Eau avec les communes de Beynes (reconstruction de la station d’épuration des Plantins), Jouy-en-Josas (amélioration de la qualité de l’eau de la Bièvre) et Longvilliers (diagnostic du système d’assainissement du hameau de la Bâte). Un contrat eau déjà adopté avec le Syndicat intercommunal pour l’assainissement de la Vallée de la Bièvre est également complété (étude de mise en conformité des rejets non domestiques et suivi 2011 de la qualité des eaux de la Bièvre). Pour ces projets, l’engagement financier du Département s’élève à 1,97 M€.

ENS de Jouy-en-Josas

Toujours dans la Vallée de la Bièvre, l’assemblée départementale se prononce sur l’acquisition du domaine de Saint-Marc (11,5 ha), voisin du Parc des Côtes, pour 237 821 €. Déjà propriétaire du Parc départemental des Côtes depuis 2009 (24,15 ha sur la commune de Jouy-en-Josas), le Département souhaite l’agrandir (36 ha au final) pour créer un espace public important en complément des Bois de Chauveaux. Le projet permettra au SIAVB de modifier la sinuosité du ru de Saint-Marc, affluent de la Bièvre permettant d’éviter les inondations. Le projet prévoit aussi d’améliorer la qualité écologique, la faune et la flore du site.

Depuis 1986, le Conseil général des Yvelines a acquis 2 750 ha pour protéger et valoriser 34 ENS (Espaces Naturels Sensibles). Cette politique répond à une volonté de privilégier au maximum l’ouverture de ces sites au public.

Croisières pédagogiques sur la Seine

En 2010, 2 000 élèves du 1er degré (62 classes) et de collège (15 classes) ont participé aux croisières pédagogiques sur la Seine de l’association « Les compagnons des jours Heureux ». Ils ont eu l’occasion de découvrir les voies d’eau et le milieu naturel afin d’illustrer les connaissances acquises, entre autres, en géographie. Ils ont aussi été sensibilisés aux efforts fournis par le Département et les communes en matière de lutte contre la pollution et de protection de sites.
Le Département poursuit son soutien à ces croisières en attribuant une subvention de 50 000 € à l’association. Elle devrait lui permettre d’accueillir cette année 2 170 élèves pour une visite fluviale complétée par une visite du Musée de la Batellerie à Conflans-Sainte-Honorine.

Gîtes équestres

Premier département « cheval » avec plus de 20 000 licenciés, le Département des Yvelines a adopté en 2006 un schéma départemental de la randonnée équestre qui a permis de créer 376 km d’itinéraire continu sur six boucles.

Il poursuit son effort en faveur du tourisme équestre, vecteur de développement économique en adoptant un dispositif d’aide à la création et à l’aménagement d’hébergement de tourisme équestre. L’objectif est de permettre une meilleure répartition sur les boucles et une meilleure accessibilité des hébergements. La promotion de ce nouveau dispositif a pour cible, par exemple, les agriculteurs yvelinois.