Le Conseil général des Yvelines veut des collèges exemplaires

BenoitDesavoye

Le collège du futur sera respectueux de l’environnement, équipé des dernières technologies de l’information et de la communication, de taille humaine et l’égalité des chances y sera assurée. C’est l’objectif du Conseil général des Yvelines  qui veut moderniser les 115 établissements des Yvelines. Le budget à destination des collèges a augmenté de 12,5% en 2011, soit 92,3 M€.

Aux Essarts-le-Roi, samedi 29 janvier 2011, le Président du Conseil général des Yvelines, Alain Schmitz, a inauguré le 17e collège reconstruit par le Département depuis 1986. Cette inauguration intervient après celles des collèges Les Grésillons à Carrières-sous-Poissy (livré en 2007), Saint-Exupéry à Andrésy (2008) et Paul Verlaine aux Mureaux (2009). Avec la reconstruction en cours des collèges Renoir à Chatou et Rameau à Versailles, ce sont 40 établissements qui auront été reconstruits à neuf depuis la décentralisation sur les 92 collèges transférés à l’origine (115 collèges aujourd’hui dont 21 collèges construits ex nihilo et 19 reconstruits).

Depuis 2003, le Département mène une politique de rénovation et de modernisation des collèges pour apporter les meilleures conditions de vie et d’adaptation à l’évolution des enseignements pédagogiques et des techniques d’apprentissage. A l’image des derniers collèges reconstruits, tous équipés en Tableaux Numériques Interactifs (TNI), l’investissement réalisé dans les nouvelles technologies a fait des Yvelines un territoire leader en matière d’éducation numérique. Dès 2007, des expérimentations ont été menées avec des baladeurs Ipod et des équipements nomades. Aux Essarts-le-Roi, les enseignants et les élèves du collège Les Molières travaillent avec la dernière génération des TNI.

Les données environnementales sont désormais incontournables dans tous les projets du Département.

Toujours au collège des Essarts-le-Roi, des panneaux photovoltaïques ont par exemple été installés. Cette politique de développement durable se traduit aussi par la promotion de mesures d’économie d’énergie. Le Département accompagne les collèges dans le diagnostic, la mise en œuvre et le suivi de cette politique en faveur de bâtiments plus respectueux de l’environnement. Et les nouvelles constructions suivent scrupuleusement les normes environnementales. Ainsi, en 2011, le Département réceptionnera son premier bâtiment basse consommation : le collège de Chatou.

La mise en place de cette politique passe aussi par l’amélioration de la qualité des services conformes aux finalités du développement durable. La construction d’un second collège à Achères, certifié HQE, examinée par l’assemblée départementale vendredi 4 février (délibération 2-2990), entre dans cette logique. De taille humaine (500 places), conformément à l’engagement du Département en matière de réduction du nombre d’élèves par établissement, la livraison de ce collège est prévue pour 2014, pour un coût de 19,5 M€.

Les objectifs du Conseil général pour ses collèges – auxquels il faut ajouter l’amélioration de la restauration scolaire et du lien élèves, enseignants, parents – sont élevés. Ils vont même au-delà de ses domaines de compétence lorsque le Département intervient pour la promotion d’une politique d’égalité des chances. Une enveloppe de 11,8 M€ a ainsi été dégagée pour aider en matière de transports scolaires les familles les plus en difficultés* (délibération 2-2906, examinée en séance du 4 février 2011). Enfin, en matière de restauration scolaire, le fonds départemental de solidarité (139 414 € en 2011, délibération 3-2981 examinée en séance du 4 février 2011) est destiné à atténuer les charges de demi-pension pour les familles démunies.

Transports scolaires, les aides du Département

  • Pour la carte Imagin’R, prise en charge de 50% du coût d’une carte 2 zones ainsi qu’une réduction complémentaire pour les élèves boursiers.
  • Pour la carte Optile, une subvention de 12% du prix de vente.
  • Pour la carte ASR, une subvention de 12% du prix de vente.
  • Pour les élèves internes, une subvention de 40% du coût du transport des élèves scolarisés hors Ile-de-France en cas d’absence de formation équivalente ou de capacité d’accueil insuffisante dans les Yvelines.
  • Ouverture d’une aide départementale de 50% des frais de transports aux élèves externes domiciliés dans les Yvelines et scolarisés hors Ile-de-France quand l’établissement hors Ile-de-France est plus proche que l’établissement du secteur francilien.

Agenda des inaugurations de collèges dans les Yvelines

  • Clagny à Versailles : réhabilitation commencée à l’été 2009, livraison prévue en mars 2011 (8,24 M€).
  • Jean-Racine à Viroflay : réhabilitation commencée en mai 2010, livraison prévue en mai 2011 (4,95 M€).
  • Albert-Camus à Gargenville : réhabilitation commencée en juin 2009, livraison prévue en septembre 2011 (9,43 M€).
  • Philippe-de-Champaigne au Mesnil-Saint-Denis : réhabilitation commence en juin 2011, livraison prévue en septembre 2012 (7 M€)
  • Auguste-Renoir à Chatou : reconstruction commencée en décembre 2009, livraison prévue en septembre 2012 (22 M€).
  • Jean-Philippe Rameau à Versailles : reconstruction commencée en février 2010, mise en service en septembre 2012 (15 M€).
  • Achères : construction nouvelle de janvier 2013 à septembre 2014 (19,3 M€).
  • Victor-Hugo à la Celle-Saint-Cloud : reconstruction partielle de janvier 2013 à septembre 2014 (10 M€).
  • Paul-Bert à Chatou : réhabilitation de l’externat (septembre 2011 à février 2013 pour 6 M€) et de la demi-pension (été 2013 à janvier 2014, 1 M€).
  • Georges-Sand à Magnanville : réhabilitation de juin 2013 à juin 2014 (11,5 M€).
  • Georges-Pompidou à Orgerus : réhabilitation (2013-2014 ; 9,6 M€).
  • Le-Bois-d’Aulne à Conflans-Sainte-Honorine : réhabilitation partielle (2013-2014 ; 5,5 M€)