Georges Truffaut : une lignée prestigieuse d’horticulteurs

ChloëBringuier

Les versaillais connaissent tous l’enseigne des Etablissements Truffaut, installés au Chesnay. Savent-ils que le premier établissement de la marque est fondé à Versailles en 1824, rue de Noailles, par Charles Truffaut-père (1795-1865) qui développe des procédés très innovants pour l’époque, comme les châssis et les coffres, permettant de produire des fruits et légumes rares, notamment des ananas et des raisins et même des melons destinés à une clientèle fortunée ?

Etablissements et laboratoires Truffaut à Versailles © Wikimédia

Etablissements et laboratoires Truffaut à Versailles © Wikimédia

L’établissement est exproprié en 1838, lors de la création de la première ligne de chemin de fer Paris-Versailles, et transféré au 40 rue des Chantiers. Là, sont cultivés les premiers plants de fleurs pour jardins et produites les célèbres « reines-marguerites Charles Truffaut », reines-marguerites pyramidales à cœur de pivoine qui le rendent célèbre en Angleterre, en Allemagne et en Hollande. Cette fleur, très en vogue en 1850, figure encore au catalogue des marchands grainiers anglais et américains.

Georges Truffaut © Wikimédia

Georges Truffaut © Wikimédia

Charles Truffaut-fils (1818-1895) reprend le flambeau et perçoit la nécessité de regrouper les professionnels. Il crée la Société d’Horticulture de Seine-et-Oise qui, à travers des publications régulières, fait œuvre de diffusion des connaissances. Il s’intéresse beaucoup à la botanique et crée des espèces hybrides de manière à en renforcer la rusticité et met enfin en place un système de serres chauffées à l’aide de petites chaudières en cuivre alimentées au bois.

En 1868, Charles cède les rênes de l’exploitation familiale à Armand-Albert Truffaut (1845-1925), qui, après avoir étudié Outre-Manche, entreprend immédiatement de la moderniser d’industrialiser l’horticulture.

Georges Truffaut, enfin, fonde en 1897, les premiers laboratoires et la première usine d’engrais et de produits chimiques appliqués à l’horticulture, 39 avenue de Picardie à Versailles. Georges est un scientifique qui a étudié la botanique et la physiologie végétale en Angleterre et en Belgique avant d’entrer à l’Ecole nationale d’agriculture de Grignon.

Quelques années plus tard, il déménage ses installations au 90 bis avenue de Paris, dans le quartier de Porchefontaine. Peu à peu naissant autour de ses laboratoires et perpétuelle croissance, une roseraie, un jardin naturel et un charmant jardin pompéien dans le plus pur style 18ème siècle. Porchefontaine est à l’époque, un quartier de pépiniéristes et d’horticulteurs. On dénombrera à la fin du 19ème siècle 30 établissements horticoles qui forment alors la seule industrie versaillaise connue dans le monde entier. En 1927, pour faciliter les achats de ses clients, Georges Truffaut crée un magasin (le premier) et deux usines à Avignon et Longpré, dans la Somme. Les Etablissements Georges Truffaut poursuivront dès lors une expansion ininterrompue, servie par le goût de l’innovation et un savoir-faire constant.