Des bactéries marines pour éclairer nos villes

SandrineGAYET

Cet automne 2022, Rambouillet sera la première commune de France à expérimenter l’éclairage urbain à base de micro-organismes marins. Grâce à Glowee, une start-up francilienne créée par Sandra Rey, spécialisée dans la bioluminescence.

Imaginez les éclairages urbains émis par des êtres marins vivants. Sur terre comme dans les océans, des organismes brillent, créant une phosphorescence d’un bleu-vert un peu boréal.
Imaginez les vitrines, les lampadaires, les enseignes diffusant une lumière liquide, naturelle et biologique.

Cela va devenir réalité à Rambouillet dans quelques mois.

Projet futuriste et poétique

Vers luisants, lucioles, méduses, planctons, poissons des abysses… produisent des sources de lumière.
Sandra Rey, fondatrice de Glowee, a eu cette idée futuriste et poétique : créer de la lumière liquide et biologique.
Comment ? En restituant la lumière produite par les bactéries marines pour en faire des sources lumineuses naturelles et durables.

« Des bactéries marines bioluminescentes sont prélevées puis cultivées dans les laboratoires où elles se reproduisent à l’infini. De cette façon, la lumière pourra être diffusée en continue.

C’est une matière qui est biosourcée et 100% organique donc on ne créé pas de déchets »,

explique Sandra Rey.

Le déclic : un docu sur la vie au fond des océans

Sandra Rey n’est pas une scientifique. Elle a fait une école de design. Souriante et pleine d’énergie communicative, la jeune femme était encore étudiante quand elle a eu cette « idée lumineuse » de créer de la lumière sans électricité. Simplement en regardant un reportage sur les poissons des abysses.

« S’ils en sont capables pourquoi pas nous ? Pourquoi cela ne serait-il pas une solution à nos problématiques énergétiques ? »

Tout est donc parti de là, devant un poste de télé et un reportage sur la vie dans les grands fonds océaniques. Glowee a vu le jour en 2014. Et a reçu de nombreux prix.

Rambouillet soutient la start-up

La commune yvelinoise sera la première en France à expérimenter l’éclairage biologique dans son espace urbain, sur la place Thome, juste en face de la salle de la Lanterne.
Le challenge pour Glowee est de taille : aucune entreprise au monde n’a encore atteint ce niveau d’expérimentation.