Dépendance : trois nouveaux EHPAD d’ici à 2017

CyrilMorteveille

Alain Schmitz, Président du Conseil général, a dévoilé, jeudi 11 juillet à Versailles, le nom des lauréats de l’appel à projets visant à construire trois établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes. Elles permettront aux Yvelines d’offrir 272 nouvelles places d’accueil d’ici à 2017.

Les représentants des trois opérateurs (la Fondation Léopold Bellan, l'association COS et Medica France), lauréats de l'appel à projets.

Les représentants des trois opérateurs (la Fondation Léopold Bellan, l’association COS et Medica France), lauréats de l’appel à projets.

Trois nouveaux EHPAD (Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) vont voir le jour dans les Yvelines. Trois projets respectivement situés à Montesson, Viroflay et Montigny-le-Bretonneux qui viennent de remporter l’appel à projets lancé en mars 2012 par le Conseil général et l’Agence Régionale de Santé d’Ile-de-France. 25 candidats s’étaient présentés.

«  Ils permettront d’augmenter la capacité d’accueil du département de 272 places et viendront rééquilibrer des territoires d’action sociale (ndlr : Méandres de la Seine, Grand Versailles et Ville Nouvelle) où l’offre ne correspondait pas forcément à la demande », explique Alain Schmitz, Président du Conseil général.

Les malades d’Alzheimer privilégiés

Chaque établissement proposera 84 lits (dont 4 en hébergement temporaire) et possédera une unité de soins adaptés pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Des résidences de service seront installées à proximité pour faciliter le parcours de vie de la personne hébergée.

Ce programme comporte également un axe de solidarité puisque 20% de la capacité totale d’accueil sera réservée aux seniors en difficulté. Concernant les emplois créés dans les établissements (l’équivalent de 150 temps plein au total), le même pourcentage sera réservé aux bénéficiaires du RSA.

Comme il l’avait annoncé dans son schéma d’organisation sociale et médico-sociale de 3e génération, le Conseil général a la volonté de créer d’ici à 2018, 727 places en établissements spécialisés : 500 pour les personnes âgées dépendantes (dont une partie pour les malades d’Alzheimer) et 227 pour les personnes de situation de handicap (notamment psychique). Un dispositif qui représente un investissement total de 8,6 millions d’euros pour le Conseil général.

Les trois projets lauréats à la loupe

EHPAD MontessonEHPAD de Montesson

Implanté au cœur du quartier de la Borde, sur le même terrain que le centre hospitalier Théophile Roussel, cet EHPAD d’une surface de 4995 m² sera composé de quatre unités de soins : deux dites classiques de 28 lits chacune et deux de soins adaptés Alzheimer (14 lits). Un accueil de jour et un Pôle d’activité de jour et de soins adaptés (PASA) pour les malades d’Alzheimer sont également prévus.

Coût de l’opération : 15,7 millions d’euros. L’ouverture de l’établissement est prévu pour fin 2017. 65 emplois seront créées dont 15 à 20% réservés aux bénéficiaires du RSA.

Zone d’implantation : Territoire d’Action Sociale Méandre de la Seine (Maisons-Laffitte, Sartrouville, Montesson, Le Vésinet, Croissy-sur-Seine, Chatou, Carrières-sur-Seine, Houilles).

Promoteur & gestionnaire : Fondation Léopold Bellan.

Services et projets innovants : Mise en place de services d’accueil des personnes handicapées vieillissantes psychiques, d’accueil d’urgence sociale et de télémédecine, organisation d’un  «café des aidants », et acquisition d’outils domotiques et informatiques.

Coût de l’hébergement : 70 euros par jour.

EHPAD ViroflayEHPAD de Viroflay

Situé à proximité du centre-ville de Viroflay et en bordure de forêt, le futur établissement sera doté d’un jardin central et  bénéficiera d’une parfaite accessibilité aux transports en commun (gare et tramway opérationnels en 2015). Sur une surface de 3805 m², il offrira quatre unités de vie, dont trois protégées Alzheimer, ainsi qu’un centre d’accueil de jour et un Pôle d’activité et de soins adaptés (PASA).

« Nous avons deux objectifs : maîtriser les coûts du foncier pour garder des tarifs abordables et développer l’idée d’un accueil séquentiel – d’abord de jour, puis temporaire et permanent – pour permettre aux personnes âgées de se familiariser avec la structure avant de s’y installer définitivement », confie Jean Aribaud, président de l’association Centre d’Orientation Sociale (COS). L’équivalent de 55 emplois à temps plein seront créés. Ouverture programmée en 2017.

Zone d’implantation : Territoire d’Action Sociale Grand Versailles (Les Clayes-sous-Bois, Bois d’Arcy, Villepreux, Fontenay le Fleury, Saint Cyr l’Ecole, Buc, Versailles, Rocquencourt, Le Chesnay, Virolflay, Jouy-en-Josas, Vélizy-Villacoublay.

Promoteur & gestionnaire : Association Centre d’Orientation Sociale (COS).

Services et projets innovants : Mise en place d’un système global offrant des services d’accompagnement dans et en dehors des murs de l’établissement, et développement de nouvelles technologies telles que la télémédecine.

Coût de l’hébergement : 68 euros par jour (62 euros pour les personnes soumises à laide sociale).

EHPAD Montigny-le-BretonneuxEHPAD de Montigny-le-Bretonneux

Implanté en plein cœur du vieux village de Montigny, au sein d’un parc de 13 hectares, le futur EHPAD va s’installer dans le Château de la Couldre. Deux ailes à l’architecture plus moderne y seront ajoutées, offrant un environnement apaisant, propice au repos et au calme.

Ses 4421 m² de surface seront organisés en six unités, dont deux de vie protégées Alzheimer. Un Pôle d’activité et de soins adaptés (PASA) de 14 places pour les malades d’Alzheimer est également prévu. Medica france, l’opérateur retenu pour ce projet, annonce la création de 45 emplois temps plein répartis sur une soixantaine de postes. Ouverture prévue à l’automne 2017.

Zone d’implantation : Territoire d’Action Sociale Ville Nouvelle (La Verrière, Elancourt, Trappes, Montigny le Bretonneux, Voisins le Bretonneux, Magny les Hameaux, Guyancourt).

Promoteur & gestionnaire : MEDICA France.

Services et projets innovants : Mise en place de liens entre l’EHPAD et la résidence seniors attenante d’un projet de balluchonnage et possibilité d’accueil d’un Service d’Aide à la Personne ou de toute autre structure susceptible de créer des liens hors les murs.

Coût de l’hébergement : 79 euros par jour.