La 1ère pierre des travaux du lycée international est posée

LudovicVincent

A Saint-Germain-en-Laye, 73 M€ sont investis dans la réhabilitation et l’extension du lycée international qui accueille plus de 2300 élèves, dont 600 collégiens. La première pierre du nouveau bâtiment a été posée mercredi 17 janvier.

premiere pierre Lycee StGer

Pierre Bédier et Arnaud Péricard scellent les messages des collégiens et des lycéens dans une poutrelle du nouveau bâtiment. Photo : CD78/N.Duprey

Un tube contenant des maximes de philosophe, des pensées sélectionnés par les professeurs et les élèves du collège et du lycée, et les signatures des personnalités qui ont participé au geste inaugural, est désormais scellé dans une poutrelle du bâtiment en construction. « Le pouvoir de l’imagination nous rend éternel », est une des phrases désormais inscrites dans les murs du futur Lycée international de Saint-Germain-en-Laye.

 

Le jour de l’anniversaire de la création de l’établissement – il y a 66 ans, mercredi 17 janvier 2018 – Pierre Bédier, Président du Conseil départemental, Arnaud Péricard, maire de Saint-Germain-en-Laye, Daniel Level, maire de Fourqueux, Alexandra Dublanche, Vice-présidente de la Région Ile-de-France, Marie-Claire Duprat, Inspecteur d’académie adjointe, Cécile Dumoulin, Vice-présidente du Conseil départemental, Jean-François Raynal, Vice-président du Conseil départemental, et Isabelle Negrel, proviseure du lycée, ont symboliquement lancé un chantier effectivement démarré depuis quelques mois.

Nous avons emménagé, non sans appréhension, dans des locaux provisoires depuis les vacances de Toussaint, raconte Isabelle Negrel. Le personnel administratif, les enseignants et les élèves ont hâte de voir ce projet donner un nouvel élan à notre établissement. »

36 mois de travaux sont prévus et les délais sont respectés pour le moment. Dès septembre prochain, le nouveau gymnase devrait être livré. Les maires de Saint-Germain-en-Laye et de Fourqueux et le Président du Conseil départemental ont proposé de lui donner le nom de Philippe Pivert.

« Ce projet de réhabilitation et d’extension est à l’étude depuis de nombreuses années, a rappelé Pierre Bédier. Il y a trois ans, au regard de l’état de vétusté des locaux, nous avons décidé de le lancer quitte à le financer seul. Heureusement, l’alternance à la gouvernance de la Région fait que tout se passe mieux désormais pour payer les travaux de cette pépite de notre territoire des Yvelines, comme l’est aussi le lycée franco-allemand de Buc. Mais je veux dire à Arnaud Péricard, qui entend donner la priorité à l’éducation dans sa ville, que nous ferons tout pour l’accompagner dans cette démarche. »

Du côté de la Région, Alexandra Dublanche a souligné l’importance du plan de rénovation des lycées mis en place et expliqué « l’enjeu majeur que représente les lycées internationaux en période post-Brexit ». La Région Ile-de-France souhaite créer trois nouveaux lycées internationaux, en plus des six établissements existants, au cours des prochaines années. Le Département des Yvelines espère en accueillir deux.

 

Le projet de réhabilitation et d’extension du Lycée international de Saint-Germain-en-Laye

Le Département des Yvelines réhabilite le Lycée international de Saint-Germain-en-Laye et propose une organisation fonctionnelle plus conforme à la qualité de l’enseignement dispensé et à la richesse des différents moyens et activités proposés.

Le Conseil départemental des Yvelines a engagé la réhabilitation du Lycée international de Saint-Germain-en-Laye. La restructuration de la cité scolaire s’effectuera par une extension et une rénovation des lieux, dans un respect des dispositions réglementaires d’urbanisme et environnemental.

Organisé comme un campus, le Lycée international regroupe une école maternelle, une école élémentaire, un collège d’enseignement général accueillant près de 2 300 élèves (dont plus de 600 collégiens et 900 lycéens) et environ 800 élèves externes qui suivent un enseignement de 2 demi-journées par semaine dans leur langue maternelle. C’est le seul établissement de l’Union Européenne constitué uniquement de sections internationales (14 sur les 15 potentielles).

La vétusté de certaines installations, les nécessités de rénovation, de suppression des préfabriqués et de mise en conformité de l’établissement couplées aux nouveaux besoins pédagogiques ont conduit le Département à engager une opération globale d’aménagement, de rénovation, de restructuration et d’extension. Le projet a été confié au groupement EPICURIA – CBC  (conception-réalisation).

Objectifs et réalisation du projet

Dans la définition du programme, de nombreux avantages qui ont pu être pris en compte : un patrimoine végétal dense, une implantation géographique sur 7 hectares avec un fort impact urbain du fait de sa position dominante, une topologie aux dénivelés facilement épousables. A contrario les contraintes à considérer étaient : la superposition des réseaux piétons et routiers, l’absence de définition des espaces extérieurs ainsi qu’une fragmentation très importante des bâtiments (locaux répartis dans 10 bâtiments différents représentant une SHON de près de 25 000 m2).

L’opération intègre principalement la reconstruction de la demi-pension, des logements de fonction, de l’école maternelle et du gymnase, ainsi que la restructuration-extension du collège-lycée.

Le projet s’articule autour d’un programme d’actions complet visant à :

  • Sécuriser le site en séparant clairement les voies piétonnes des voies véhicules
  • Rendre le site totalement accessible aux personnes à mobilité réduite
  • Gérer efficacement les flux élèves très nombreux et d’âge très divers
  • Organiser une restauration commune sur un seul niveau
  • Redonner une unité visuelle au Lycée International de Saint-Germain-en-Laye
  • Offrir des espaces généreux, conviviaux et de qualité

Les principales opérations portent sur :

  • La mise en place des préfabriqués pour la totalité de l’externat pendant le durée du chantier,
  • La démolition du gymnase existant, des 8 logements, de l’atelier, de la maternelle et des 4 classes préfabriquées
  • La construction d’un gymnase (2 300m2) et d’un terrain de sport attenant avec 70 places de stationnement extérieur, sur un terrain contigu situé à Fourqueux
  • La réhabilitation de l’école primaire (3 500 m²)
  • La construction d’une école maternelle (700 m2)
  • La restructuration de l’externat collège-lycée (bâtiment E) (6 000 m²)
  • La construction d’une demi-pension (2 200 m2)
  • La construction d’une extension de l’externat (2 000 m² environ),
  • La restructuration du bâtiment Agora (4 000 m²),
  • La réhabilitation des VRD (environ 24 000m²), des parkings extérieurs (70 places environ), d’un parking souterrain (70 places), du parking 2 roues et des espaces verts.

Budget et calendrier :

Depuis 2007, le Département assume la responsabilité patrimoniale de l’établissement pour le compte des deux collectivités de rattachement (Département pour l’école maternelle, le primaire et le collège ; Région pour le lycée). Le Département est maître d’ouvrage et pilote l’opération pour le compte des deux collectivités.

Cette opération, d’un montant estimé à 72,75 M€ (valeur 2014), est préfinancée par le Département. La Région contribue à son financement au prorata des effectifs lycéens dont l’évaluation est portée à près de 40 M€.

  • Démarrage des travaux : été 2017
  • Livraison du gymnase : été 2018
  • Livraison du bâtiment principal : février 2019
  • Livraison de l’école maternelle : rentrée 2019

Vidéo : Le lycée international réhabilité pour attirer les talents expatriés