Covid-19 : la Croix Rouge mobilisée aux côtés du Samu

Nicolas Théodet

Cédric Robin, coordinateur Covid-19 pour la Croix Rouge des Yvelines répond à nos questions sur les actions de l’association en cette période de crise sanitaire. En plus de continuer certaines mobilisations vitales, la Croix Rouge s’engage aux côtés du Samu dans la lutte contre la propagation du Covid-19.  Quelles actions sont maintenues par la Croix […]

Cet article fait partie du dossier: Covid-19 : les Yvelines vous informent

Cédric Robin, coordinateur Covid-19 pour la Croix Rouge des Yvelines répond à nos questions sur les actions de l’association en cette période de crise sanitaire. En plus de continuer certaines mobilisations vitales, la Croix Rouge s’engage aux côtés du Samu dans la lutte contre la propagation du Covid-19. 

Quelles actions sont maintenues par la Croix Rouge sur le territoire des Yvelines ?

Cédric Robin : La Croix Rouge des Yvelines représente 1 800 bénévoles, que ce soit sur la partie actions sociales ou secouriste. A l’heure actuelle, nos activités d’actions sociales sont revues à la baisse. On maintient quatre activités sur le département : l’aide alimentaire, la domiciliation, les maraudes et l’accueil de jour. Les activités essentielles pour nos bénéficiaires, qui ont surtout besoin de se nourrir.

La Croix Rouge des Yvelines est mobilisée de 8h du matin à minuit sur le service ambulance. © Croix Rouge des Yvelines

De plus, on a mis en place depuis la fin de la semaine dernière, une ambulance dédiée Covid-19 en relation avec le Samu des Yvelines. Elle est là pour aller transporter des cas suspects, de leur domicile vers un centre hospitalier. C’est une ambulance aménagée pour ce type d’intervention avec tous les équipements de protection individuelle et les protocoles du Samu qui sont adaptés à nos intervenants. Nous organisons aussi un renfort auprès de la plateforme téléphonique du Samu pour les aider à absorber le nombre d’appels et la gestion des SMS qui sont envoyés. 

Comment cela va-t-il évoluer sur le département ?

Cédric Robin : On voit que ce virus Covid-19 a un impact sur l’ensemble de la population et sur l’ensemble de nos bénévoles. C’est aussi pour cela que l’on revoit notre organisation, car certains doivent rester chez eux, doivent garder leurs enfants et sont en télétravail. Donc on a aussi une baisse au niveau des effectifs. 

On a fait un appel aux bénévoles spontanés sur nos réseaux sociaux et on a énormément de personnes qui se présentent dans nos unités locales pour renforcer nos activités. A partir de mercredi, cela va nous permettre de mettre en place une conciergerie solidaire avec un numéro vert valable sur l’ensemble de la France. Une plateforme téléphonique où les gens pourront appeler s’ils se sentent isolés et seuls, ou s’ils ont des besoins pour faire leurs courses ou chercher des médicaments en pharmacie. La Croix Rouge va mettre en place un partenariat avec les grandes surfaces justement pour tout mettre en place à partir de vendredi. Le but est d’être le relais solidaire entre les Yvelinois. 

Besoin d’aide ? Contactez le numéro vert de la Croix Rouge : 09.70.28.30.00

Avez-vous eu beaucoup d’interventions liées au Covid-19 dans les Yvelines ?

Les équipes de la Croix Rouge sont équipées entièrement comme le Samu lors d’interventions liées au risque de contamination au Covid-19. © Croix Rouge des Yvelines.

Cédric Robin : Oui, il y a énormément d’interventions sur le territoire. Nos équipes sont engagées dès 8h le matin jusqu’à minuit, avec des rotations bien sûr. Mais elles ne s’ennuient pas. Les interventions sont régulées par le Samu, c’est lui qui nous envoie suite à l’appel d’une personne et la décision d’un médecin régulateur. C’est lui qui estime que les symptômes de la maladie sont là et qu’un transport vers l’hôpital est nécessaire. Le test de détection du Covid-19 n’est pas fait avant qu’on intervienne, il est uniquement fait après, une fois à l’hôpital. 

Vos équipes sont protégées face au virus…

Cédric Robin : Nos bénévoles sont protégés au même titre que les équipes médicales du Samu. C’était la règle dès le départ. Il est hors de question de mettre en danger nos bénévoles sur ce type de mission. Chaque équipe est munie de l’équipement avec charlottes, masques, tenues, qui est fourni par le Samu de la même manière que leurs équipes. Le protocole de désinfection des ambulances est identique et il est suivi par un infirmier du Samu qui encadre tout ça pour nos bénévoles. Il est hors de question que l’on mette nos bénévoles en danger dans ce type de mission. 

Quelques conseils de la Croix Rouge des Yvelines pour les personnes en confinement ? 

Cédric Robin : Les conseils à donner, c’est toujours le respect des gestes barrières qui sont répétés. Garder ses distances, ne plus se faire la bise, ne plus se serrer la main, éternuer dans son coude, toujours se laver les mains. Toutes les règles d’hygiène que l’on rabâche sans cesse depuis un certain temps. Ce sont réellement des choses qui vont permettre de limiter la propagation du Covid-19. Rester confiné et limiter ses contacts est important, même si c’est difficile avec ses proches et ses amis. Mais c’est essentiel, vraiment crucial pour limiter les risques liés au virus. 

D’ailleurs je vais insister sur l’aspect solidarité dans le voisinage. Il ne faut pas hésiter à aller voir les personnes âgées qui résident dans son immeuble. Se renseigner s’ils ont des besoins pour des courses, ou pour aller chercher leurs médicaments. Mais ça, on le ressent déjà dans la population, les gens sont solidaires et il y a une entraide qui se met en place dans les différents quartiers et villes des Yvelines.