Ah, revoici les Saints de glace…

SandrineGAYET

En mai, les trois Saints de glace, Mamert (11 mai), Pancrace (12 mai) et Servais (13 mai) reviennent. Les gelées tardives seront-elles de la partie ? Et la lune sera-t-elle rousse ? Des questions que se posent chaque année, agriculteurs et jardiniers…Et vous aussi peut-être.

 

Le dicton le plus courant dans les terres de France au mois de mai est « Saint Mamert, Saint Pancrace et Saint Servais font à trois un petit hiver ».

Selon une vieille croyance populaire, les Saints de glace sont redoutés pour la récurrence de gelées tardives, voire de chutes de neige, durant cette période. Ce week-end cependant, au moins dans les Yvelines, les températures devraient être assez douces, contrairement au week-end dernier où l’on a eu de la neige fondue, du grésil, du froid… à croire que les Saints de glace avaient pris de l’avance !

Les origines des Saints de glace

Les agriculteurs imploraient Saint Mamert, Saint Pancrace et Saint Servais de protéger les plantations de la baisse de température et du gel qui survenaient généralement à cette époque. Il pouvait en effet arriver que les récoltes subissent un gel destructeur, survenant de manière plus ou moins brutale, dans les zones montagneuses jusqu’à fin mai. Au-delà de cette période, à partir du 26 mai, on considère généralement que les jardiniers peuvent commencer à semer et planter sans craindre un coup de froid fatal.

Quand l’astrophysique s’en mêle…

Cette légende prend sa source au début du deuxième millénaire : une « vague de froid printanier » se manifestait régulièrement au cours du mois de mai dans certaines régions du monde. Les populations avaient observé une chute des températures nocturnes et matinales une fois tous les deux ans à cette époque.
Les astrophysiciens expliquent l’origine de cette croyance par le fait que vers mi-mars l’orbite de la Terre traverse une zone chargée de poussières (résidus de planètes) qui représente un obstacle aux rayons du soleil. Les effets du soleil sur la Terre seraient alors diminués, ce qui conduirait à une baisse significative des températures.
La légende des Saints de glace a donc bien un fond de vérité. Ah!

Que vient faire la Lune Rousse là-dedans ?

La Lune Rousse est un terme bien connu des jardiniers. Elle correspond aussi au risque de gel au printemps, tout comme les Saints de glace.
Les jardiniers se basent sur la lunaison qui se produit juste après Pâques. La lunaison correspond à un cycle lunaire, commençant par le premier croissant de lune et s’achevant par le dernier croissant en passant par la pleine lune. Ce cycle dure environ 29 jours. D’où le terme “lune” utilisé dans l’expression “Lune Rousse”. Les Saints de glace se trouvent associés à cette Lune Rousse car ils tombent souvent à la fin de la Lune Rousse.

Nota bene : Candeloro, Gelato et Magnum ne sont pas (encore) des saints de glace…
Sources : Wiki et contes et légendes