Les Yvelines tendent vers l’électrique

ThomasFLENET

L’augmentation du nombre de véhicules électriques achetés force les territoires à s’adapter aux nouveaux besoins de leurs administrés.

 

Borne électrique de la ZAC Coeur de ville à Bonnières-sur-SeineZAC Coeur de ville à Bonnières-sur-Seine. Crédit photo: Benoît Grimbert/EPAMSA

La multiplication des offres de voitures électriques a entraîné une démocratisation des prix, ce qui les a rendues plus accessibles. Si la Tesla reste la star avec son look de berline allemande, beaucoup de marques comme Toyota ou Renault proposent des véhicules électriques au look plus citadin. Avec 4500 voitures vendues en plus en 2016 par rapport à 2015, soit une augmentation de 26 %, la croissance de ce marché est exponentielle depuis quelques années. Le temps est donc venu pour les collectivités de s’adapter en proposant à leurs administrés des moyens de recharger leurs voitures.

Les Yvelines l’ont bien compris comme en témoigne la construction par l’EPAMSA (Etablissement Public d’aménagement du Montois Seine Aval) de 41 nouvelles bornes électriques publiques disponibles gratuitement sur le territoire de Grand Paris Seine et Oise. Ces nouvelles bornes s’ajoutent à celles déjà en place construites par Tesla à Orgeval, par les collectivités territoriales comme Rambouillet Territoires ou par l’entreprise de location de voiture Autolib.

Les Yvelinois peuvent, grâce à ces bornes de rechargement, se déplacer en voiture électrique sur l’ensemble du département. Elles permettent également aux Yvelines de devenir un territoire attractif, moderne et mettant la protection de l’environnement au centre de ses priorités.