« Véhicule intelligent – Ville du futur » : le second appel à projets du Conseil général

BenoitDesavoye

AAP automobilePremier département de l’automobile en France, le Conseil général des Yvelines lance un défi aux ingénieurs de la filière : inventer le véhicule du futur. Il présente le jury de son second appel à projets jeudi 20 octobre à l’Automobile Club de France à Paris.

23 lettres d’intention de candidatures ont été enregistrées à la clôture des préinscriptions de l’appel à projets « Véhicule intelligent – Ville du futur », le deuxième lancé par le Conseil général des Yvelines après celui de 2009 sur le véhicule propre. Plus de la moitié des candidats potentiels est basée hors des Yvelines. Ils devront présenter des projets fonctionnant selon deux modes alternatifs : en conduite manuelle et en conduite automatique pour permettre un déplacement du véhicule vers son lieu de stationnement sans conducteur à bord. Les lauréats se partageront une dotation de 3M€ pour réaliser, en un an, leurs démonstrateurs à condition qu’ils effectuent la majeure partie de leurs travaux de R&D dans les Yvelines.

Un jury spécialisé dans le soutien à l’innovation – coprésidé par Jean-Marie Duthilleul, architecte membre de l’équipe de Jean Nouvel pour la consultation du Grand Paris, et Philippe Aussourd, le président de l’Avere-France (association pour le développement du transport et de la mobilité électriques) – est chargé de sélectionner et d’auditionner les candidats. Les lauréats seront présentés le 7 mars 2012 au Salon International de l’Automobile de Genève.

AAP automobile présentation du jury

Alain Schmitz, Président du Conseil général, et les 2 coprésidents du jury : Philippe Aussourd et Jean-Marie Duthilleul

« C’est la première fois qu’une initiative de ce genre émane d’un département. Je suis absolument ravi et fier de participer à un tel projet », confie Philippe Aussourd, coprésident d’un jury de sélection qui compte 18 membres (élus du Département, de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Versailles Val d’Oise, représentants des pôles de compétivité Mov’eo et Systematic, de l’Etat, de l’ADEME IDF, de Scientipôle et d’OSEO).

Premier département de l’automobile en France, avec plus de 45 000 emplois répartis dans plus de 150 entreprises, le Conseil général des Yvelines s’est engagé à soutenir la filière à travers son vaste projet de Vallée de l’Automobile et de la Mobilité Durable. Voté en 2009, le plan de soutien de près de 220 M€ comprend des aides spécifiques pour l’innovation de 50 M€. « En soutenant la mutation de l’automobile vers la mobilité du futur, et en misant sur les véhicules décarbonés, nous préparons les emplois de demain », explique le Président du Conseil général des Yvelines, Alain Schmitz.