Très Haut Débit : une première armoire inaugurée à Bazemont

LudovicVincent

La première armoire de Montée en Débit a été inaugurée à Bazemont mardi 7 novembre. Cette technologie de transition est utilisée dans 45 communes de la zone moins dense pour permettre aux habitants d’accéder au Très Haut Débit.

La fibre optique est arrivée à Bazemont ! Ce petit tuyau qui permet de transformer l’équivalent d’un chemin communal en autoroute à quatre voies est connecté à la première armoire de Montée en Débit (MED) inaugurée mardi 7 novembre 2017 par le Conseil départemental, le syndicat Yvelines Numériques, la communauté de communes de Gally-Mauldre et la municipalité de Bazemont.

En février 2018, au moment de l’activation du réseau (un délai incompressible de 12 à 16 semaines est imposé par Orange), les habitants de Bazemont vont passer d’un débit de moins d’1 Mbps à une performance 10 à 50 fois supérieure selon l’état du réseau cuivre téléphonique traditionnel et la distance qui les sépare de la fameuse armoire. Sans effectuer la moindre démarche, ni changement de tarif, et quelque soit l’opérateur.

La MED consiste en effet à apporter la fibre jusqu’à la commune et à utiliser le réseau cuivre existant sur les derniers mètres, jusqu’à l’abonné, les plus couteux à réaliser. Financé à 100% par le Département, ce réseau de MED sera complété fin 2020 par TDF, un opérateur choisi en juin 2017 pour déployer la fibre optique sur la zone d’initiative publique des Yvelines, sans recours au financement public.

Les usagers et les professionnels de Bazemont, et des 44 autres communes (15 000 foyers) où cette technologie de transition est utilisée, vont pouvoir accéder aux offres « triple play » (appels illimités + TV HD + Internet), au travail à distance et au téléchargement de fichiers lourds.

© Nicolas DUPREY/ CD 78

© Nicolas DUPREY/ CD 78

En coupant le ruban de cette première armoire, Karl Olive, Laurent Richard et Jean-Bernard Hetzel ont symboliquement franchi une étape majeure sur la route, parfois sinueuse, du Très Haut Débit pour tous dans les Yvelines. Karl Olive a souligné « la démarche volontariste du Département qui investit 8 M€ pour la MED et entend ainsi maintenir l’équité entre toute les communes des Yvelines. »

Laurent Richard s’est chargé du tacle aux grands opérateurs qu’ils soupçonnent de vouloir transformer les Yvelines en « champ de bataille » de la concurrence numérique, au détriment des usagers.

Les grands opérateurs nous placent dans une situation rocambolesque qui est aussi due à un vide juridique. La zone dense des Yvelines est réservée aux opérateurs privés. Mais la zone moins dense, où Yvelines Numériques mène un travail remarquable depuis trois ans, et avec TDF depuis le mois de juin, peut être investie par les opérateurs privés. Aujourd’hui, ils mènent une bataille qui consiste principalement à empêcher la concurrence de travailler. Si chaque opérateur veut installer son propre tuyau, toutes les Yvelines ne pourront pas être couvertes en fibre optique. Et, à la fin, c’est le contribuable qui va payer. J’invite tous les élus locaux à se monter solidaires pour ne pas faciliter la vie de ces grands opérateurs qui se réveillent un peu tard. »

Le maire de Bazemont, Jean-Bernard Hetzel, a rappelé :

L’impatience des habitants de Bazemont de pouvoir disposer d’un débit digne de ce nom, et de la commune qui veut encourager le télétravail. La MED représente un vecteur de développement essentiel pour une commune rurale comme la notre. »