Suppression des Conseils généraux : les Yvelines en appellent au Gouvernement

CyrilMorteveille

Fermement attachée à son institution et à ses missions de proximité, l’Assemblée départementale présente un vœu à l’attention du Président de la République et du Premier ministre en leur demandant de renoncer au projet de suppression des Conseils généraux.

Assemblée départementaleFace à la volonté du Gouvernement de réorganiser en profondeur les collectivités territoriales, le Conseil général a tenu à réagir, vendredi 23 mai, en présentant un vœu à l’attention du Président de la République et du Premier ministre.

« Compte tenu de leurs missions, nous, élus locaux, demandons solennellement au Président de la République et au Premier ministre de renoncer au projet de suppression des Conseils généraux », martèle Pierre Bédier, le Président du Conseil général.

Supprimer les Conseils généraux, c’est remettre en cause l’esprit même de la décentralisation. »

Aussi, l’Assemblée départementale, tout parti politique confondu, souhaite rappeler le rôle joué par l’institution envers :

  •  les Yvelinois les plus fragiles (versement d’allocations pour les personnes âgées, personnes en situation de handicap ou personnes sans emploi…),
  •  les communes et intercommunalités,
  •  les entreprises (soutien à la recherche et au développement)
  • les associations (subventions pour permettre l’animation du territoire dans des domaines variés),
  • les collégiens (mise à disposition d’équipements de qualité),
  • les familles en facilitant leur quotidien (garde d’enfants, cartes de transports),
  • les agriculteurs (aides à l’équipement),
  • les automobilistes (création, sécurisation et entretien d’axes de circulation)
  • l’environnement (préservation des espaces naturels sensibles).

Ce vœu devrait être voté lors de la prochaine séance du Conseil général, le vendredi 11 juillet.