Semaine de mobilisation des Départements

BenoitDesavoye

Etouffés par la baisse drastique des dotations de l’Etat, les Départements de France montent au créneau avec une semaine de mobilisation, du 19 au 24 septembre. Un grand rassemblement à Paris est même prévu, mercredi 21 septembre.

ADF afficheStop au désengagement de l’Etat ! C’est sous ce cri d’alarme que tous les Conseils départementaux de France ont décidé de se rassembler.

« L’Etat ne peut plus continuer à abandonner les Départements face à leurs missions de service public. La menace est réelle et concerne chaque habitant de chaque Département de France, sans exception », explique Dominique Bussereau, Président de l’Assemblée des Départements de France (ADF).

C’est justement l’ADF qui a lancé la Semaine des Départements, du 19 au 24 septembre. Avec, sur les réseaux sociaux, ce hashtag dédié #DépartementsMobilisés.

L’objectif : mobiliser l’ensemble des concitoyens dans le cadre d’une campagne nationale, en amont du Congrès des Départements, qui aura lieu du 5 au 7 octobre au Futuroscope de Poitiers.

« Les Départements subissent de plein fouet les conséquences de la politique d’un Gouvernement devenu indifférent à leurs signaux d’alarme, martèle Pierre Bédier, Président du Conseil départemental. Nous sommes désormais étouffés par l’augmentation des dépenses sociales obligatoires pour le compte de l’État et la diminution unilatérale et régulière des dotations par l’État. »

Et de marteler :

Si la situation perdure, les Départements ne pourront par exemple plus assurer le paiement du RSA, la présence d’une assistance maternelle pour les enfants, ni celle d’une aide à domicile pour le quotidien des seniors. »

Premiers acteurs des solidarités humaines, premiers partenaires des communes et meilleurs garants de l’équilibre territorial, les Départements sont un maillon indispensable pour fournir des prestations essentielles et adaptées au quotidien de chacun.

Un rassemblement d’élus départementaux à Paris, devant l’Hôtel de Matignon, est prévue mercredi 21 septembre. « Ce sera l’occasion remettre au Premier ministre la facture de ce que le gouvernement nous doit », conclue l’ADF. Pierre Bédier et plusieurs Conseillers départementaux ont annoncé qu’ils seraient présents.