Ruralité : les mesures proposées pour faciliter le quotidien des villages

CyrilMorteveille

Transports, haut débit, accès aux soins, soutien aux communes, agriculture : les élus du Conseil départemental ont présenté, vendredi 15 avril, lors de la restitution des Assises de la ruralité, leur plan d’action en faveur des zones rurales.

Assises Une sitePlus de 600 personnes étaient présentes, vendredi 15 avril, à la Ferme du Manet à Montigny-le-Bretonneux, pour assister à la restitution des Assises de la ruralité.

Les Conseillers départementaux, bien sûr, mais aussi plusieurs Conseillers régionaux dont la Vice-présidente de la Région Ile-de-France déléguée à la ruralité, Anne Chain-Larché, ainsi qu’une grande majorité de maires et élus ruraux des Yvelines.

Un rendez-vous qui mettait fin à plusieurs mois de concertation auprès de la population rurale et qui avait pour but de trouver de nouvelles idées pour faciliter le quotidien des villages.

« Nous savons que votre attente est grande, a concédé Pierre Bédier, Président du Conseil départemental, au public. Nous ne pouvons pas et ne savons pas répondre à tous les problèmes mais nous sommes prêts à vous aider à développer vos idées. Le Département veut être un collecteur et un impulseur de projets. »

Le Département, un collecteur de projets

Et de passer en revue les principaux thèmes retenus par les Yvelinois eux-mêmes pour dévoiler une série de mesures.

Pour améliorer la mobilité dans les zones rurales, le Département veut notamment développer des parcs intermodaux nouvelle génération.

Ces derniers seront capables d’abord de posséder une capacité importante de stationnement à un tarif abordable (1 € par jour par exemple) mais aussi de proposer une offre diversifiée de services dédiés au public (espaces de co-working, haltes-garderies, vente de produits maraichers locaux…).

Ils permettraient de rendre plus attractives les gares et, surtout, de mieux combiner les infrastructures de transport en commun et l’usage, souvent indispensable, de l’automobile.

« Pourquoi également ne pas imaginer un système de financement du Département à un appel à projets de type Uber yvelinois ? », a émis Pierre Bédier.

Haut Débit : une carte du déploiement commune par commune

Concernant l’accès au Très Haut Débit, le Département a dévoilé le calendrier de déploiement commune par commune jusqu’en 2020 ainsi qu’un dispositif d’aide au raccordement des sites publics locaux (mairie, écoles, médiathèque, services techniques…).

Pour l’accès aux soins, les objectifs sont clairs : lutter contre la désertification médicale et assurer une meilleure couverture PMI de la zone rurale.

Pour ce faire, un appel à projets visant la création de Maisons Médicales Territoriales (MMT), offrant un cadre de travail mutualisé à plusieurs professionnels de santé, devrait être lancé. Avec un soutien financier significatif du Conseil départemental.

Accès aux soins, collèges, soutien aux communes, agriculture…

Concernant les collèges, le Département veut mettre l’accent sur le développement d’un réseau de covoiturage pour pallier l’absence de ramassage scolaire en dehors des heures de pointe et sur la valorisation des produits locaux dans les cantines scolaires.

Enfin, parce que le Département entend, plus que jamais, rester aux côtés des communes rurales, plusieurs mesures seront prises : soutien aux équipements, formation de personnel, maintien des commerces de proximité, aide au secteur agricole.

« Le grand succès des Assises de la ruralité, c’est ce dialogue entre tous les acteurs du monde rural, a conclu Pauline Winocour-Lefèvre, Vice-présidente du Conseil départemental déléguée aux ruralités. Nous ferons tout pour que ce dialogue puisse se poursuivre au quotidien. »