Pierre Bédier : « Il faut confier la gestion des lycées au Département »

LudovicVincent

A l’occasion d’un point presse sur la rentrée scolaire dans les collèges yvelinois, le Président du Conseil général s’est prononcé en faveur d’un transfert des lycées vers le Département.

Pierre BédierAlors que la réforme territoriale prévoit un transfert des collèges, gérés par les Départements, vers les Régions, qui ont la charge des lycées, le Président du Conseil général des Yvelines prend le contre-pied du projet gouvernemental.

Vendredi 29 août à Achères, au sein du tout nouveau collège d’Achères, Pierre Bédier a confié son espoir – « si le débat sur la réforme territoriale reprend » – « que l’on confie la gestion des lycées aux Départements ».
Et de développer :

En matière d’entretien et de modernisation des bâtiments comme en matière de déploiement des outils numériques, les collèges sont largement en avance sur les lycées. C’est le cas dans les Yvelines comme dans d’autres départements. Appuyons-nous sur ce qui marche. Si les lycées nous sont confiés, je m’engage à mettre en place immédiatement un plan d’urgence en leur faveur. Si on fait l’inverse, toute la dynamique de numérisation des collèges que nous avons entrepris va s’arrêter. »

Le Président du Conseil général s’est ainsi exprimé à l’occasion d’une conférence de presse sur la rentrée scolaire dans les collèges organisée dans le deuxième établissement HQE (Haute Qualité Environnementale) du département tout juste sorti de terre.

La construction de ce nouveau collège marque la fin d’un processus entamé il y a 30 ans pour en finir avec les collèges de plus de 1000 élèves. Dans sa conception et sa gestion, ce bâtiment symbolise aussi le début d’un autre processus : la construction d’établissement répondant aux nouveaux besoins énergétiques. Et je rappelle que, dans les Yvelines, nous sommes à la pointe du déploiement des outils numériques. »

Dès la rentrée scolaire, 400 élèves vont investir le nouveau collège d’Achères – dont le nom sera choisi en novembre par le futur conseil d’administration – tandis qu’ils seront moins de 600 à fréquenter le collège Jean-Lurçat.

Jean-Lurçat, le dernier collège surchargé des Yvelines

Collège Achères HQE

Pierre Bédier aux côtés du maire d’Achères, de la Principale du nouveau collège, de l’architecte et du représentant de l’Académie.

La construction du deuxième collège à Achères, qui aura coûté près de 20M€, est la dernière opération qui permet le délestage des collèges surchargés.

  • En 1985, sur les 92 collèges du département, 18 comptait plus de 1000 élèves (dont 7 situés en Zone d’Education Prioritaire)
  • Aujourd’hui les 115 collèges yvelinois accueillent en moyenne 570 élèves (SEGPA compris), nombre qui passe à 385 en ZEP.

Un établissement connecté

Dans les Yvelines, les collèges comptent 12000 ordinateurs et près de 3000 vidéoprojecteurs interactifs. En septembre, ce sont 2100 ordinateurs et 270 vidéoprojecteurs qui vont être déployés (pour un budget de 2,1 M€).

Et une douzaine de collèges vont rejoindre cette année les six établissements qui expérimentent l’usage des tablettes mobiles.

Toutes les salles du nouveau collège d’Achères sont connectées avec un débit garanti (fibre optique), des points de raccordement wifi et équipées de vidéoprojecteurs interactifs.

 

Les travaux du collège Victor Hugo (La Celle-Saint-Cloud) bientôt finis

La reconstruction partielle du collège Victor Hugo à La Celle-Saint-Cloud est la deuxième grosse opération réalisée en 2014.

  • Ces deux collèges portent à 42 le nombre des collèges qui ont été construits ou reconstruits par le Département depuis 1985.
  • Hors les deux établissements internationaux, cinq opérations lourdes sont en cours d’étude de conception pour un démarrage des travaux sur la période 2015-2017 ; G. Pompidou à Orgerus, Colette à Sartrouville, Descartes à Fontenay-le-Fleury, Les Nénuphars à Bréval, Louis Lumière à Marly-le-Roi. Ces cinq opérations représentent au global un engagement de près de 50M€.Trois autres opérations ont été requalifiées en opération de réhabilitation légère pour des travaux à engager sur 2015-2016 ; Les Châtelaines à Triel-sur-Seine, Le Bois d’Aulne à Conflans-Sainte-Honorine et G. Sand à Magnanville.
  • Par ailleurs, comme chaque année, une trentaine d’établissements font l’objet de travaux sur l’été (réfection sanitaires élèves, travaux de câblage informatique, accessibilité…) pour un montant global de près de 10 M€.

Tous les collèges des Yvelines