Pierre Bédier est élu Président du Conseil général

LudovicVincent

L’Assemblée départementale a élu Pierre Bédier vendredi 11 avril à la présidence du Conseil général. Il remplace Alain Schmitz qui avait annoncé sa décision de démissionner il y a 10 jours.

Pierre BEDIER

Photo : C. Taamourte/emedia

Vendredi 11 avril 2014, l’Assemblée départementale a élu Pierre Bédier à la présidence du Conseil général. Candidat du groupe Ensemble pour les Yvelines Pierre Bédier a obtenu 26 voix, contre 9 voix à André Sylvestre, candidat du groupe des Elus de gauche, 1 nul, 1 blanc et 2 absents.

Il remplace Alain Schmitz qui avait annoncé sa décision de démissionner il y a 10 jours.

Dans son discours d’investiture, le nouveau Président du Conseil général a indiqué sa première priorité : « La défense de l’Institution Départementale, cette institution qu’un Premier ministre fraîchement nommé veut supprimer en 2021 ! »

 

[yiv_video video_id= »197455″ width= »550″ height= »310″]

 

Quelques extraits du discours :

Nos missions touchent à l’essentiel : à l’éducation de nos enfants, à la solidarité avec nos anciens, avec les victimes de la vie, avec les laissés pour compte de la société, à la sécurité des biens et des personnes, à la réalisation des investissements indispensables aux entreprises comme aux citoyens.

(…)

Les doublons entre les conseils généraux et les caisses d’allocations familiales sont légions et bien fusionnons les ! La Métropole de Paris est une technostructure supplémentaire dont on peut se demander en quoi elle fera mieux que nos institutions actuelles et bien supprimons la ! Pourquoi empêcher des rapprochements, par fusion ou par association de plusieurs départements d’une même région qui partageraient les mêmes principes de gestion et les mêmes objectifs de solidarités humaine et territoriale ?

(…)

J’ai la conviction que l’innovation peut concerner également le secteur social, et cette innovation sociale peut nous permettre, en redéployant des crédits à l’efficacité marginale, de faire mieux avec moins.

(…)

Par exemple, qui d’entre nous n’est pas conscient que les freins à la mobilité des femmes et des jeunes sont une raison importante du chômage ? Nous agirons pour les lever. Prochainement, je vous proposerai des mesures nouvelles favorisant l’obtention du permis de conduire. Egalement des mesures d’aides pour la garde d’enfants des mamans en recherche de travail.  Avec l’Etat, nous entreprendrons au plus vite des actions de mobilisation pour élargir le nombre des emplois aidés.

(…)

Il est essentiel que notre Département préserve notre ruralité, qui lui est consubstantielle. Dans notre prochaine séance je vous proposerai la création d’une agence départementale de soutien aux communes rurales.

(…)

Les Yvelines sont le premier département industriel de la Région Parisienne, et un des tous premiers de France, en particulier pour son industrie automobile. Notre département, accompagnera, avec les moyens qui sont les siens, bien moindres que ceux de l’Etat, la nécessaire mutation de cette industrie, en particulier son changement de dimension qu’implique la numérisation croissante, qui nous fait passer d’un besoin de transport à un monde de mobilité. »

L’intégralité du discours :

[pdf issuu_pdf_id= »140411093621-591e488ffd9042cc9571a3308a874e1d » width= »550″ height= »480″]

 

L’Assemblée départementale est ensuite passée à l’élection des membres de la Commission permanente :

1er Vice-Président : Pierre Lequiller

2e Vice-Président : Jean-François Bel

3 Vice-Président : Hervé Planchenault

4e Vice-Président : Ghislain Fournier

5e Vice-Président : Yves Vandewalle

6e Vice-Président : Pierre Fond

7e Vice-Président : Jean-Marie Tétart

8e Vice-Président : Jean-François Raynal

9e Vice-Président : Alexandre Joly

10e Vice-Président : Olivier Delaporte

Autres membres : Jean-Louis Barth, Philippe Brillault, François Deligné, Joël Desjardins, Jean-Michel Gourdon, Olivier Lebrun, Daniel Level, Jean-Philippe Mallé, Karl Olive, Alain Schmitz, André Sylvestre, Michel Vignier, Jacques Saint-Amaux.