«Oser investir malgré l’asphyxie budgétaire»

BenoitDesavoye

Pierre Bédier, Président du Conseil départemental, était présent aux Universités des Mairies des Yvelines, mercredi 12 octobre, au Port-Marly. L’occasion de rappeler le rôle de partenaire naturel du Département auprès des communes.

Le Palais des Congrès des Pyramides au Port-Marly a fait le plein pour l’édition 2016 des Universités des Mairies de France, mercredi 12 octobre. Plus de 800 élus locaux, maires et adjoints, avaient fait le déplacement. Record de participation.

Il faut dire que le contexte économique pesant, dû au désengagement de l’Etat, suscite beaucoup d’inquiétude dans les 262 communes yvelinoises.

« On nous demande de plus en plus et on dispose de moins en moins, martèle Guy Pelissier, Président de l’Union des Maires des Yvelines (UMY) et maire de Béhoust. Quand une commune est amputée de 30 % de ses recettes, elle ne peut plus réaliser ce qu’elle réalisait autrefois. »

Tables rondes et partage d’expérience

umy-3Créées il y a dix ans, les Universités des Mairies des Yvelines sont l’occasion pour les élus de se retrouver et de partager, autour de tables rondes ou de formations, leurs diverses expériences. Comment poursuivre les investissements nécessaires en termes de logement ou de transports ? Comment changer le service public ? Comment attirer de nouveaux investisseurs ?

Le Conseil départemental tenait à être présent sur place pour assurer du maintien de sa politique de soutien aux communes et intercommunalités « unique en France », explique son Président, Pierre Bédier.

Nous aidons à l’investissement au travers de contrats ruraux ou de contrats départementaux votés en Assemblée, et nous mettons notre savoir-faire à disposition des plus petites communes par le biais de l’agence IngenierY’. Malgré l’asphyxie budgétaire imposée par l’Etat, le rôle du Département des d’épauler les communes pour les aider à investir. « 

60 M€ d’aides aux communes par an

Avec 60 M€ d’aides consacrées chaque année aux communes pour leurs projets d’équipements, le Conseil départemental reste un partenaire de proximité, à l’écoute des attentes des élus. Avec un seul but : une meilleure qualité de vie des Yvelinois.