Des Web-ateliers conçus pour les salariés aidants

Sandrine GAYET

Le Département des Yvelines et ses partenaires de la Conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie permettent aux salariés aidants des Yvelines de participer à des ateliers d’allègement de leur charge mentale.

Cet article fait partie du dossier: Aider les aidants familiaux

Le Département des Yvelines et ses partenaires de la Conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie permettent aux salariés aidants des Yvelines de participer à des ateliers d’allègement de leur charge mentale. 

« Etre aidant, c’est souvent mettre sa vie entre parenthèses » Photo : Nicolas Duprey/CD78

Plus de 230 000 aidants yvelinois

En France, près de 11 millions de personnes occupent une fonction d’aidant, soit environ une personne sur six.
Dans les Yvelines, on estime à environ 230 000 le nombre de personnes qui soutiennent un proche fragilisé, en perte d’autonomie du fait de son âge, d’un handicap ou d’une maladie. Mais ce chiffre est certainement sous-estimé car les jeunes aidants (collégiens, lycéens) sont difficiles à recenser.

Le profil type de l’aidant est une femme, de moins de 65 ans, en activité professionnelle.

Le Département des Yvelines a mis en place des solutions pour aider les aidants familiaux. Soutiens psychologiques, groupes de paroles, aide financière s’ajoutent aux services d’aide à domicile (portage des repas, aide-ménagères, télé assistance…) et de placements des personnes dépendantes dans des établissements d’accueil de jour proposant aussi des séjours courts.

Aider un proche, c’est faire de lui une priorité, quitte à s’oublier parfois. Quand l’aide devient une charge pour l’aidant, elle peut avoir des retentissements sur sa vie personnelle et professionnelle.

« Reconnaître leur rôle, simplifier et améliorer la qualité de vie des proches aidants participe de la construction d’une société plus solidaire et plus inclusive ».

Le Département, aux côtés des salariés aidants

Depuis le début de l’année 2021, des ateliers, gratuits, sont ouverts aux proches aidants yvelinois qui doivent cumuler une vie professionnelle avec ce rôle d’aidant d’un parent malade ou handicapé.

Ces web-ateliers sont co-animés par les aidants-experts de My Teamily et les neuropsychologues du Réseau Mémoire Aloïs.

Ils concernent aussi bien les salariés des grandes entreprises que les indépendants ou les PME.
Chaque aidant peut ainsi participer à un atelier dont l’approche neurocognitive lui permettra de comprendre l’impact de sa situation d’aidant sur son fonctionnement cognitif, de gérer son stress et éviter le burn-out, de préserver son développement professionnel et de trouver enfin, un équilibre durable entre sa vie professionnelle et sa vie privée.

Témoignages d’Yvelinoises qui cumulent activité professionnelle et rôle d’aidant ayant participé à un de ces ateliers :

Sophie 60 ans, formatrice et aidante de sa maman atteinte de la maladie d’Alzheimer :

« J’ai beaucoup apprécié cet atelier. J’ai compris les causes et les effets cognitifs de la surcharge mentale que je subis dans mon rôle d’aidante, et l’impact sur mon travail. Je retiens des astuces à la fois pour mieux gérer mes émotions mais aussi dans mes relations avec mon manager ».

Marie, 52 ans, assistante de direction et aidante de sa maman atteinte de troubles cognitifs :

« Cet atelier m’a fait du bien : je me sens moins seule et je m’autorise à déculpabiliser. On a mis en lumière mes compétences alors que je ne les soupçonnais même pas. Valoriser ainsi mon rôle d’aidante pourra me servir pour des entretiens professionnels »

Agnès, 41 ans, juriste en entreprise et aidante de son père âgé :

« Cet atelier, c’était un moment pour moi, j’y ai découvert des outils pour lâcher prise. Je le recommande vivement aux aidants pour qu’ils se sentent soutenus et trouvent eux-mêmes de l’accompagnement. Je tiens aussi à souligner la qualité de communication des intervenantes, la clarté dans les explications et les retours d’expériences très utiles ».

Laurence, 46 ans, consultante et aidante de sa maman malade :

« En participant à l’atelier j’ai pris un temps pour moi, pour me sentir moins seule dans mon parcours d’aidante et pour réfléchir à des stratégies afin que la situation soit moins pénible à vivre. J’ai aussi trouvé des réponses sur la manière d’aborder ma situation d’aidante avec mon manager. »

Information pratique sur ces web-ateliers  :

Via le site d’Aloïs Formation ou par téléphone : 01 30 21 70 84 ou par email : contact@myteamily.com