L’ESTACA : une nouvelle implantation pour de nouvelles ambitions

BenoitDesavoye

Le premier arbre du futur campus universitaire de l’Ecole Supérieur des Techniques Aéronautique et de Construction Automobile (ESTACA) a été planté vendredi 15 novembre à Saint-Quentin-en-Yvelines.

 

ESTACAPascale Ribon, directrice de l’ESTACA, a planté symboliquement vendredi 15 novembre le premier arbre du futur campus universitaire de 12 000 m² situé sur le territoire de Paris-Saclay, second pôle économique de l’Ouest Parisien. Ce projet, dénommé SQY4U, répond à un impératif stratégique de développement de l’Ecole dans un contexte de croissance continue du secteur des transports et d’innovation technologique rapide.

« Cette nouvelle implantation permettra à l’ESTACA de renforcer sa dynamique de coopération avec ses partenaires académiques et industriels »

Et pour cause, le territoire de Paris-Saclay, surnommé « Silicon Plateau », regroupe de nombreux établissements d’enseignement et de recherche prestigieux (Universités Paris-Sud, Versailles-Saint-Quentin, Polytechnique, Supelec, CEA, CNRS, HEC…), ainsi qu’un pôle industriel scientifique et technologique dense et diversifié (Renault, Thalès, EADS, Valeo, PSA…)

« C’est un territoire qui nous ressemble, tourné vers l’innovation, en particulier dans les domaines automobiles et aéronautiques qui sont les nôtres. Ce campus sera pour nous l’occasion de diversifier et faire évoluer nos formations, mais aussi de développer notre recherche appliquée au contact de partenaires de poids. »

Le futur campus, dont l’ouverture est prévue en septembre 2015, devrait accueillir 1500 étudiants supplémentaires, qui bénéficieront d’une formation pédagogique 2.0 grâce entre autre au développement d’un environnement numérique d’apprentissage (groupes restreints, collaboration à distance, plateformes de travail, multimédia…).

 

Eco-construction

Hall d'entrée du campus

Confié à l’agence d’architecture Chabanne & Partenaires, le projet architectural garantit une haute qualité environnementale de par sa conception bioclimatique, la végétalisation de la toiture, l’isolation extérieure du bâtiment, la récupération des eaux de pluies, etc… L’architecture symbolique et innovante évoque la mobilité à travers le dynamisme de la forme du bâtiment. La façade très technologique contraste avec un intérieur chaleureux du bâtiment grâce à l’utilisation du bois et de la lumière. Le projet privilégie l’humain en favorisant dans sa conception les flux et les rencontres, notamment dans le grand hall d’entrée.

 

L’ESTACA en chiffres

• 1 500 étudiants sur les sites de Levallois-Perretet Laval

• 260 diplômés chaque année

• 30 associations étudiantes

• 120 salariés

• 6 équipes de recherche