Inauguration de la nouvelle station d’épuration de Boissy-sans-Avoir

LudovicVincent

Le Président du Conseil général des Yvelines, Alain Schmitz, inaugure le lundi 26 septembre la station d’épuration de Boissy-sans-Avoir, reconstruite dans le cadre de la signature d’un contrat eau avec la commune.

Un contrat eau a été adopté le 18 décembre 2010 par l’Assemblée départementale afin d’aider la commune de Boissy-sans-Avoir à améliorer son assainissement.

Cette opération, d’un montant total de 5 735 000 € HT dont 5 130 000 € pour la reconstruction de la station d’épuration (capacité de 10 000 équivalents-habitants) et 605 000 € pour les réseaux d’assainissement, est subventionnée par le Département à hauteur de 2 052 000 € (40%) pour la station et 272 250 € (45%) pour les réseaux.

En soutien à la commune dans la gestion de son assainissement, des visites techniques sont réalisées régulièrement par du personnel départemental.
La collecte et le traitement des eaux usées sont assurés par le Syndicat Intercommunal d’Assainissement du Breuil (SIAB) qui regroupe les communes de  Boissy-sans-Avoir, Auteuil-le-Roi, Autouillet, Garancières, La Queue-lez-Yvelines et Millemont.

Implication du département sur le bassin versant de la Mauldre :

La majorité des stations d’épuration de ce bassin versant ont d’ores et déjà fait l’objet de mises aux normes et d’aides départementales. Les derniers projets en cours ou à réaliser concernent les stations d’épuration du Syndicat Mixte d’Assainissement de la Région Ouest de Versailles (SMAROV), avec une subvention départementale de 5,5 M€, et du syndicat des Prés Foulons (station de Nézel), avec une subvention du Conseil général de 1,2M€.

Politique de l’eau :

Les contrats eau ont été mis en place par le Conseil général des Yvelines par délibération du 16 décembre 1994 pour mettre en œuvre sa politique en matière d’environnement. Leur objectif est d’assurer la cohérence de la gestion de l’eau. Depuis la création du dispositif, 229 contrats eau ont été signés ; 97 contrats eau sont en cours représentant un engagement financier de 81,5 millions d’euris en investissement.