Fauchage raisonné : allier sécurité des routes et biodiversité

Cyril Morteveille

Depuis plusieurs années, le Département pratique un fauchage tardif et raisonné sur le bord des routes départementales. L’objectif : préserver la biodiversité et la nidification en période de reproduction.

Sécu 020

Les agents du Conseil départemental sur la RD 27 à Clairefontaine dans le sud des Yvelines.

Pour entretenir le bord des 1 577 km de routes départementales (hors agglomération), les agents du Conseil départemental appliquent le fauchage raisonné. Cette pratique consiste à débroussailler les accotements de façon plus ou moins large selon les saisons.

« Nous venons de terminer actuellement la première des trois coupes annuelles, explique Alain Maindron, adjoint au chef de subdivision SEES, dans le sud du département. C’est une coupe dite de sécurité, que nous réalisons de début mai à début juin, qui permet de dégager les carrefours et les bords des RD tout en préservant des zones à l’état naturel. »

La deuxième coupe, dite totale car plus large, aura lieu de fin juin à fin juillet. La troisième coupe, dite plate, avec dégagement des emprises, se déroulera à partir du mois d’octobre.

Adopté pour mieux respecter la biodiversité et favoriser la nidification en période de reproduction, le fauchage raisonné a aussi permis d’économiser 15 % de carburant sur l’ensemble du département.