Education : l’effort s’intensifie en faveur des collèges

Ludovic Vincent

Veiller au confort des élèves et assurer un cadre favorable à leur réussite, c’est avec ce leitmotiv que le Département agit en faveur des collèges depuis qu’ils lui ont été confiés en 1985.

Cet article fait partie du dossier: Yvelines : comment le Département investit pour son territoire ?
education college

Au collège Camille-du-Gast d’Achères, ouvert en 2014, comme dans les autres établissements des Yvelines, l’usage des outils numériques s’est généralisé.

Jusqu’ici, 42 établissements ont été construits ou reconstruits et 44 entièrement réhabilités. Les efforts vont presque être doublés en 2017 en portant le budget d’investissement dédié aux établissements scolaires à un niveau jamais atteint ces dernières années : 71,7M€.

Créer le collège du futur

Les collèges-lycées internationaux de Saint-Germain-en-Laye et Buc (16M€ en 2017) et les opérations de réhabilitations lourdes (17,2M€ pour les collèges de Magnanville, Bréval, Sartrouville, Fontenay-le-Fleury, Marly-le-Roi et Orgerus) en profiteront directement.

« Nous sommes fiers d’avoir le meilleur taux de réussite au Brevet des Collèges de l’Académie de Versailles (90,4%), confie Cécile Dumoulin, Vice-présidente du Conseil départemental déléguée aux collèges. Mais nous voulons continuer d’innover pour favoriser l’égalité des chances. C’est pourquoi nous avons lancé un projet de collège du futur qui fera la part belle aux nouvelles technologies et à une pédagogie basée sur le tryptique savoir-être, savoir vivre ensemble et savoir apprendre.»

À ces efforts conséquents, il faut donc ajouter le plan numérique des collèges (le Très Haut Débit pour tous les établissements cette année), le déploiement des Environnements Numériques de Travail et les dotations en équipements numériques (7,9M€ pour l’informatique des collèges en 2017).

 

Plan de sécurisation : Le Département a prévu une enveloppe de 3,7 M€ pour entamer un plan de sécurisation des 116 collèges publics dont il a la charge : installation d’un système de vidéo-surveillance, renforcement des équipements existants (clôtures, vitrages, sas d’entrée), orientation des agents d’accueil vers un profi l de sécurité, et recrutement, selon les besoins, d’agents de médiation pour les collèges du réseau prioritaire.