Découvrez en images le futur projet de l’ISPC aux Mureaux

NicolasThéodet

Prévu pour le premier trimestre 2026, le nouveau bâtiment de l’ISPC (l’Institut de Santé Parasport Connecté) se dévoile dans une vidéo.

La première pierre de l’Institut de Santé Parasport Connecté (bientôt baptisé Institut Parasport-Santé IPS) sera posée dans les Yvelines en 2024 pour une ouverture en 2026. Ce nouveau centre va permettre de réunir tous les services de l’institut sur un site unique. Une avancée considérable dans son objectif global.

 « Le projet c’est de bâtir une vaste base de données recensant le plus possible de caractéristiques de ces cas particuliers. Nous pourrons ensuite dégager des lois universelles du handicap pour fournir, sur ces fondements, des recommandations adaptées à chaque patient », explique le professeur François Genêt, administrateur du Comité Paralympique et Sportif Français (CPSF) et fondateur de l’ISPC.

Un bâtiment conforme aux besoins et aux attentes de l’ISPC

L’ISPC sera installé au coeur de la nature et répond aux besoins environnementaux. ©MoonSafari

« L’objectif c’est de mettre toutes les personnes en situation de handicap dans la capacité de faire du sport », ajoute-t-il. Actuellement basé à l’hôpital de Garches et dans le 8e arrondissement de Paris, l’ISPC va quitter ses anciens locaux pour rejoindre les Mureaux et Bècheville. Un nouvel écrin dont les première images d’architecte ont été dévoilées. C’est le cabinet Moon Safari qui a été retenu pour un projet alliant modernité, sport et aspect pratique.

L’intérieur laissera entrer un maximum de lumière naturelle. ©MoonSafari

En effet, le site a pour projet de réunir pratique du sport et santé. Si aujourd’hui, les locaux hospitaliers sont pauvrement équipés pour permettre aux personnes en situation de handicap la pratique de tests physiques, les nouveaux locaux répondront à ce besoin. On notera la création d’une plaine des activités parasports. Un système d’orientation clair dès l’entrée sera installé et a d’ailleurs convaincu le jury. Au même titre que le toit végétalisé et la réponse aux besoins environnementaux du bâtiment.

« Nous sommes heureux de poursuivre l’aventure avec le cabinet Moon Safari et d’avoir choisi ce cabinet car les architectes ont compris notre volonté de construire un endroit unique où bien être, technologie et performances seront les maîtres mots. Nous nous hâtons de voir le cabinet Moon Safari à l’œuvre et de célébrer l’ouverture tous ensemble en 2026 », explique le professeur Genêt.

Une question de santé et d’autonomie

La structure permettra une accessibilité à tous et un cheminement simple. ©MoonSafari

L’ISPC est dans une démarche de santé public où le sport permettra de prévenir la maladie et de vivre plus longtemps. Ce projet s’inscrit complètement dans les compétences départementales. C’est d’ailleurs dans ce cadre que le Conseil départemental s’est engagé dans le projet des Mureaux à hauteur de 22M€. Si le sport permet de vivre plus longtemps en meilleur santé, cela devient aussi une question d’autonomie pour les personnes en situation de handicap. Ce qui assure aussi des économies pour l’institution et un meilleur confort de vie pour tous.