Covid-19 : les hôpitaux des Yvelines reprennent leurs activités en toute sécurité

NicolasThéodet

Les hôpitaux des Yvelines reprennent leurs activités progressivement après la crise Covid-19. Avec pour seul mot d’ordre, la sécurité du personnel soignant et des patients.

« Ne renoncez pas aux soins ». C’est avec ces mots que les centres hospitaliers des Yvelines annoncent la reprise progressive de leurs activités. Suite à la crise sanitaire de la Covid-19 qui secoue la France depuis plus de deux mois, les établissements de santé avaient dû établir un système de fonctionnement pour répondre aux besoins immédiats. Cependant, « avec le déconfinement et la décroissance de l’épidémie, nous pouvons reprendre progressivement l’ensemble des activités », précise l’hôpital de Versailles.  

Une reprise post Covid-19 en toute sécurité

Le personnel soignant est soumis à des tests de dépistage régulier. © CD78 / N.Duprey

Afin de permettre un accès aux soins à tous et surtout en toute sécurité, les établissements ont établi plusieurs règles. À commencer par assurer la sécurité des patients et du personnel hospitalier. Ainsi, du gel hydroalcoolique est distribué dès l’arrivée à l’hôpital. Dans le meilleur des cas, mieux vaut venir seul. Malgré tout, si cela est impossible, le personnel soignant préconise l’accompagnement par une seule et unique personne. Les futures mamans bénéficient d’une prise en charge spécifique par la maternité. De son côté, le Groupement Hospitalier de Territoire (GHT) Nord Yvelines annoncent que « les secteurs d’hospitalisation ont été décontaminés du sol au plafond selon des processus spécifiques. Dans les espaces collectifs et de consultation, la fréquence du bionettoyage quotidien des surfaces est augmentée ». De plus un marquage au sol et un affichage trilingue rappellent les consignes et les bonnes pratiques, notamment de distanciation et de circulation dans les espaces collectifs et les zones d’attente.

« Nous avons mis en place les conditions du respect de la distanciation sociale, dans les lieux de circulation et d’attente et pour la programmation des RDV de consultations », assure de son côté le Groupement Hospitalier de Territoire Sud Yvelines. Le personnel porte bien sûr les équipements de protection adaptés et est soumis à un suivi médical intensif. Les hôpitaux tiennent d’ailleurs à préciser que les malades Covid-19 ne rentrent pas en contact avec les autres patients :

« Les secteurs prenant en charge des patients COVID-19 sont entièrement sécurisés : hospitalisation, blocs opératoires, imagerie médicale, urgences, etc… »

Téléconsultation et chambre simple prioritaire, l’hôpital ne prend aucun risque

Le respect des gestes barrières est la clé pour garantir la sécurité de tous. © CD78 / N.Duprey

Pour les personnes souhaitant prendre rendez-vous, il suffit d’appeler le secrétariat du service concerné ou directement en ligne sur les sites internet des hôpitaux. Si un rendez-vous avait été annulé durant la période de confinement, il faut reprendre contact avec le service spécifique du patient.

Malgré tout, par mesure de sécurité, « nous privilégions la téléconsultation et vous recevrez un SMS vous précisant si votre RDV est en téléconsultation ou en présentiel. Un professionnel de santé vous contactera quelques jours avant le rendez-vous pour vous le confirmer et pour vous rappeler les symptômes Covid-19 », précise l’hôpital de Versailles. Un procédé que reprend également le GHT Nord Yvelines même si une partie des consultations et hospitalisations urgentes et semi-urgentes seront autorisées dans les hôpitaux sur un nombre réduit (environ un quart du nombre de venues programmées avant la crise sanitaire)

Les hospitalisations se feront de préférence en chambre individuelle. Cependant, si cela est impossible, les deux patients seront dépistés afin de ne prendre aucun risque. Pour les visites, un appel au secrétariat en amont et une prise de rendez-vous est obligatoire. Le GHT Nord Yvelines précise d’ailleurs qu’elles ne sont autorisées que « dans certains cas, sur accord médical, pendant une heure maximum, avec l’assurance de ne pas avoir eu de contact récent (moins de 14 jours) avec une personne COVID connue en dehors du patient visité ».