Un contrat avec Versailles pour la mise en œuvre des grands projets

LudovicVincent

Jeudi 3 octobre, une convention opérationnelle du CDEY Paris Saclay a été signée par le Conseil général, la communauté d’agglomération de Versailles Grand Parc et la Ville de Versailles.

Signature CDEY Versailles

Marie-Hélène Aubert (conseiller général Versailles Sud), Alain Schmitz, François de Mazières et Jean-François Peumery, vice-président VGP.

Alain Schmitz, le Président du Conseil général, et François de Mazières, le maire de Versailles et président de la communauté d’agglomération de Versailles Grand Parc (VGP), ont signé jeudi 3 octobre au Domaine de Madame Elisabeth, à Versailles, une convention opérationnelle du CDEY Paris Saclay.

Adoptée par l’assemblée départementale en juin dernier, cette convention lie les trois collectivités dans un partenariat qui vise à enclencher une dynamique de développement sur le territoire de l’OIN Paris Saclay, à renforcer l’attractivité des Yvelines et à affirmer son positionnement dans le Grand Paris.

Alain Schmitz a déclaré :

C’est une première pour le Conseil général. Sur la base d’un partenariat, nous avons défini les moyens financiers et opérationnels de la mise en œuvre de l’OIN Paris Saclay, dont je rappelle que la partie yvelinoise comprend VGP, Vélizy et Saint-Quentin-en-Yvelines.
L’objectif est de faire émerger des projets à court terme qui permettent d’améliorer la mobilité et l’accessibilité. Certains existent ou sont déjà lancés, comme le Pôle multimodal de Versailles Chantiers, où le Conseil général investit 10M€. Le plateau de Satory, où Vedecom va s’installer, a besoin d’une desserte rapide qu’il reste à définir.
Pour réussir une telle entreprise, nous avons besoin d’une vision commune des projets d’avenir. C’est le cas avec Versailles et Versailles Grand Parc et je souhaite que nous puissions rapidement signer le même type de convention avec Vélizy et Saint-Quentin-en-Yvelines. »

François de Mazières a ajouté :

Cette convention plante le décor des grands projets à venir. Je remercie le Conseil général pour son accompagnement intelligent dans l’intérêt général du développement économique de notre territoire. »