Une pluie de médailles pour les Yvelinois aux J.O.

CyrilMorteveille

A l’instar de Tony Yoka, magnifique champion olympique de boxe dans la catégorie des super-lourds (+91 kg), les Yvelinois ont brillé de mille feux lors des Jeux Olympiques de Rio, dont la cérémonie de clôture a eu lieu le 21 août.

YokaDe l’émotion, du suspense, des larmes de joie… et des médailles ! Les sportifs yvelinois présents aux Jeux Olympiques ont marqué les esprits cette année à Rio (Brésil).

Pendant dix-sept jours, ils ont porté haut les couleurs de leur département et ramené pas moins de six médailles à l’équipe de France. A commencer par le boxeur de Chanteloup-les-Vignes, Tony Yoka, sacré champion olympique dans la catégorie reine des super-lourds (+91 kg).

Champion du monde amateurs en titre, Yoka, 24 ans, a surclassé tous ses adversaires pour aller chercher l’or. Il s’ouvre par la même occasion une superbe carrière chez les professionnels.

Tony Yoka, la fierté de Chanteloup-les-Vignes

https://youtu.be/eJky115iA7Y

Tony Yoka et sa future femme Estelle Mossely, sacrée elle aussi championne olympique de boxe, sont sans doute les stars de ces J.O. Et la fierté du quartier de La Noé, à Chanteloup-les-Vignes, où Tony a commencé la boxe à 6 ans, et de tout un département.

Mais les Yvelines sont également fières de Laurisa Landre (Poissy) et d’Haby Niaré (Mantes-la-Jolie), respectivement médaillées d’argent avec l’équipe de France de handball féminin et en taekwondo (-67 kg).

De Grégory Baugé et François Pervis (cyclisme sur piste), médaillés de bronze en vitesse par équipes. Malgré une mésentente affichée, le natif de Maisons-Laffitte, formé à Aubergenville, et le Mayennais d’origine, résident de Montigny-le-Bretonneux depuis près de deux ans, ont su sauver les apparences pour s’offrir un podium avec Michaël d’Almeida.

Et de Thomas Baroukh (Versailles), médaillé de bronze en aviron au quatre sans barreur.

Six médailles auxquelles on pourrait ajouter les trois des triathlètes britanniques : l’or et l’argent des frères Alistair et Jonathan Brownlee, licenciés à Sartrouville, et le bronze de Vicky Holland, pensionnaire de Poissy.

J.O. : en espérant Paris 2024

Alexandre Joly, Vice-président du Conseil départemental délégué aux sports, ne cache pas sa joie :

Tous ces Yvelinois ont offert la plus belle image possible à notre département et nous en sommes très fiers. Nous espérons maintenant les revoir au plus haut dans quatre ans à Tokyo et, surtout, en 2024 sur notre territoire pour les J. O. de Paris. »

Les Yvelines font en effet partie intégrante de la candidature de Paris pour l’organisation des Jeux Olympiques 2024 avec quatre sites ont été retenus dans le dossier.

Le nom de lauréat sera révélé par le Comité International Olympique le 17 septembre 2017 à Lima (Pérou). Paris est en compétition avec les villes de Rome, Hambourg, Budapest et surtout Los Angeles.