Les Yvelines au cœur du dossier Paris 2024

CyrilMorteveille

Trois installations du département pourraient accueillir les Jeux Olympiques 2024, pour lesquels la ville de Paris vient de déclarer officiellement sa candidature.

Copyright FFC - Photographe Patrick Pichon - PISTE 3 - innauguration

Le Vélodrome National de Saint-Quentin-en-Yvelines accueillerait les épreuves de cyclisme sur piste (FFC – Patrick Pichon).

La ville de Paris, a officialisé, mardi 23 juin, sa candidature pour l’organisation des Jeux Olympiques de 2024. Le Département sera fortement impliqué puisque trois de ses sites font partir du dossier parisien.

Sans surprise, le Vélodrome National de Saint-Quentin-en-Yvelines, qui a ouvert ses portes en janvier 2014, accueillerait les épreuves de cyclisme sur piste.

Toujours à Saint-Quentin, le Golf National serait opérationnel pour recevoir les épreuves olympiques en 2024. En effet, une rénovation est déjà prévue en vue de la prestigieuse Ryder Cup en 2018.

Le château de Versailles, situé à une quinzaine de kilomètres de Paris, devrait offrir un cadre royal aux participants de l’épreuve de cyclisme sur route, qui serpenteraient donc autour de l’ancien lieu de résidence du Roi Soleil.

Les Yvelines pourraient donc obtenir trois sites olympiques, éventuellement quatre avec le stade nautique de Mantes-la-Jolie, en ballottage défavorable avec Vaires-sur-Marne pour recevoir les épreuves d’aviron et de canoë-kayak.

De quoi réjouir Pierre Bédier, Président du Conseil départemental :

De par la qualité de ses infrastructures et son statut de premier département sportif d’Ile-de-France, les Yvelines méritent amplement leur place dans le dossier de candidature de Paris. Les Jeux Olympiques représenteraient une excellente opportunité de mettre en avant notre si beau département et de lui offrir un rayonnement international et des retombées économiques directes. »

Après Boston (Etats-Unis), Hambourg (Allemagne) et Rome (Italie), Paris est la quatrième ville à se lancer dans la course pour les JO de 2024. Budapest (Hongrie) pourrait également être candidate. Paris n’a pas organisé les JO depuis 1924, date des premiers Jeux.