Les joueurs du PSG rencontrent des enfants malades aux Loges-en-Josas

BenoitDesavoye

Dans le cadre du partenariat entre le Conseil général des Yvelines et la Fondation PSG, Antoine Kombouaré et Alphonse Areola, respectivement entraîneur et troisième gardien de but du Paris Saint-Germain, sont allés à la rencontre des enfants malades du centre pédiatrique des côtes, aux Loges-en-Josas, mardi 24 mai.

« Nous sommes là pour passer un après-midi avec eux et essayer de leur apporter un peu de joie à travers quelques ateliers et des petits matches de football », a expliqué Alphonse Areola, 18 ans, forcément touché par l’accueil qui lui a
été réservé. »

« Ce sont des jeunes atteints de maladies cardiaques, respiratoires ou congénitales, précise Francis Lecointre, le directeur de l’établissement yvelinois, qui accueille une soixantaine d’enfants, de la naissance à 18 ans. Ils n’ont pas souvent d’ouverture vers l’extérieur, c’est pourquoi ce type de journée les sort un peu de leur quotidien ; ils vont en parler pendant des semaines. Cela leur apporte une bouffée d’oxygène et une socialisation qu’ils n’ont pas habituellement. »

Epaulés par plusieurs éducateurs de la Fondation PSG (qui agit spécifiquement sur le terrain de l’action sociale), les professionnels ont animé plusieurs jeux puis ont pu discuter avec les enfants, partageant un moment à part, avant de leur offrir posters dédicacés, photos, casquettes et autres tee-shirts souvenirs.

« Notre présence est on ne peut plus naturelle, confie Antoine Kombouaré. On ne s’habitue jamais à voir des enfants malades. C’est terrible et, quelque part, cela remet les pieds sur terre. Même si notre métier est difficile (sic) avec énormément de pression, nous sommes tous des privilégiés. Si on peut leur faire oublier la maladie et leur amener une petite part de rêve, ne serait-ce que quelques heures, on aura réussi notre mission.« 

Créée en septembre 2000, la Fondation PSG (présidée par Franck Borotra) articule son plan d’actions autour de trois axes : l’insertion sociale et professionnelle de jeunes en grande difficulté, l’animation éducative et sportive des enfants des quartiers sensibles, et le désenclavement des enfants placés et des enfants malades. Le Conseil général des Yvelines est un de ses partenaires les plus fidèles.