La construction du collège Haute Qualité Environnementale (HQE) d’Achères est lancée

BenoitDesavoye

Mercredi 29 juin, Alain Schmitz, Président du Conseil général des Yvelines, et Alain Outreman, maire d’Achères, ont signé la convention pour la construction de l’établissement scolaire d’Achères. Second collège HQE des Yvelines après celui de Chatou, il accueillera 500 élèves et offrira des conditions d’études aux collégiens de qualité notamment en matière de nouvelles technologies.

D’une capacité de 500 élèves, le nouveau collège, qui ouvrira en septembre 2014, permettra également de soulager le collège Jean-Lurçat et illustrera la volonté du Département de faire des collèges plus conviviaux en limitant la capacité des collèges à 900 élèves. Implanté sur l’emplacement de l’actuel parking RER, qui sera reconstruit par la commune de l’autre côté de la voie ferrée avec l’aide du Conseil Général, le nouveau collège occupera un terrain de 11 769 m². Le budget du chantier est estimé à 19 300 000€.

Les surfaces utiles dédiées à l’enseignement et à son accompagnement (administration, locaux médicaux, maintenance) sont de 2600 m² et celle dédiée à la demi-pension de 600 m², un espace qui pourra accueillir jusqu’à 400 élèves.

Les espaces extérieurs incluent un préau de 250 m², une cour de 1 500 m² et un plateau sportif de 880 m².
C’est pour Alain Schmitz l’occasion de repréciser l’objectif du Conseil général : « le collège du futur sera respectueux de l’environnement, équipé des dernières technologies de l’information et de la communication, de taille humaine et l’égalité des chances y sera assurée ».

Le Département a augmenté son budget à destination des collèges de 12,5% en 2011, soit 92,3 M€.

Un point sur la Haute Qualité Environnementale

La haute qualité environnementale des bâtiments est un concept apparu au début des années 90 et qui s’est depuis largement développé. Elle est aujourd’hui au centre d’un mouvement important qui concerne l’ensemble du monde du bâtiment.
Il ne s’agit pas d’une réglementation ni d’un label, mais d’une démarche volontaire de management de la qualité environnementale des opérations de construction ou de réhabilitation de bâtiment.Elle peut être certifiée et être étendue à d’autres objets, l’aménagement de zone par exemple. On parle aussi plus largement de « Qualité environnementale du cadre bâti » (QECB). La démarche HQE, s’appuie :

  • d’une part sur un système de management environnemental de l’opération établi et conduit sous la responsabilité du maître d’ouvrage,
  • d’autre part sur les exigences environnementales définies à l’origine du projet selon son contexte et les priorités du maître d’ouvrage.

(Source : Ademe)